Menu

L’été, quand tu dois travailler…

L’été s’est officiellement pointé le bout du nez. Il fait chaud, il fait beau et tu es tout énervé à l’idée de réaliser tout ce dont tu rêves depuis la fin de l’été dernier. Ce sera un été dont tu te rappelleras longtemps (ou pas, dépendamment de ta consommation de vino). Aucun emploi du temps, juste la grosse liberté. La grosse paix.

La suite est brutale.

« Elle se réveilla : ce n’était qu’un rêve. »

Pas cette année, ma belle. Meilleure chance la prochaine fois. Tu ferais bien de descendre de ton nuage parce que cet été, tu dois travailler à temps plein afin de subvenir financièrement à tes besoins pour la prochaine session universitaire. Bouhou!

Bienvenue dans mon monde! Pour la première fois, cet été, j’ai un emploi à horaire fixe qui ne me permet pas de (longs) congés. Cela dit, lorsque mes parents quitteront le Québec pour Wildwood, je resterai sagement à la maison afin de continuer à laver des tables au centre commercial trois fois par semaine. Quand j’ai réalisé ça, je dois avouer que ça m’a fait un choc. Pas de promenades sur le bord de la mer, pas de bretzels géants ni de couchers de soleil sur la plage du New Jersey. Pour la première fois de ma vie, j’ai eu l’impression d’être devenue une adulte avec des responsabilités pis toute. En même temps, pour la première fois de ma vie, j’ai vraiment senti que mes vacances allaient être (pardonnez-moi) à chier. Fait que là, il a fallu que je me parle. Ok, ce ne sera clairement pas les vacances que je m’étais imaginées, sauf que ça ne veut pas dire que c’est obligé de ruiner mon été. J’ai donc fait un retour à l’époque de l’école primaire et je me suis mise à rédiger la liste de toutes les choses qui me donnent envie de savourer l’été pareil, même si je reste à la maison. Ça m’a sérieusement permis de relativiser les choses et de voir d’un autre oeil l’été qui s’en vient. Finalement, je me dis que c’est pas si pire que ça. En y pensant bien, l’important n’est pas l’endroit où on se trouve, mais plutôt les gens avec qui nous choisissons de partager les moments de nos vies ou de nos étés. Jai le goût de me créer un Wildwood à moi, ici, à la maison. Si c’est l’été partout, c’est tout ce qui compte.

Laurieannetremblayrondmarieandreecaron

Source photo de couverture

One thought on “L’été, quand tu dois travailler…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© La Fabrique Crépue. 2020. Tous droits réservés
Conception de site web - Effet Monstre