Menu

10 (bonnes) raisons de vivre avec un chat plutôt qu’avec un gars

Cette semaine, je te jase de chatchat. Ceux qui me connaissent bien – ou même pas si bien que ça, suffit de m’entendre parler une minute pour le savoir – chatchat et chachatte sont des mots de base de mon vocabulaire.

Je t’entends déjà dire : « Hein, moé itou! »

Je le sais, ma crazy cat lady! Je le sais! Je suis pas la seule à habiter depuis dix ans avec le même chat, à avoir près de trente ans, à être célibataire, à habiter sur la rue Sainte-Catherine. Hein, que je suis pas la seule?

Bref, choix de vie, que je le veuille ou non. J’ai décidé d’y prendre mon parti et d’y trouver des avantages.

1 – À poil égal, prends le plus doux

Un gars-de-base, c’est poilu. C’est pas poilu égal de partout, pis c’est encore moins poilu doux pis égal de partout. Un gars-de-base, ça perd son poil : parce que parfois, y veut plus être poilu, fouille-moi pourquoi. Moi, j’y ai jamais demandé de se raser. Enfin, la mue? La chat, lui, y se rase pas. Pas le mien en tout cas. Y’est poilu-fluffy-doux-de-partout (surtout sur le ventre, j’capote). Et quite à ce qu’il perdre des poils, au moins ça sera pas sur ma brosse à dents.

chat

Je jure qu’il était dans un grand moment de bonheur, même si sa face ne le dit pas.

2 – On a jamais trop de chats

On a jamais trop de chats. Je t’apprends rien. Mais des chums, passé un, tu te fais regarder de travers pis tu passes pour une fille facile, ou je sais pas quoi de pire encore. Avec un chat, deux chats ou trois chats, tu passeras jamais pour une salope. Peut-être une folle. La folle est à un pas de la sainte! Crois-moi. Imagine! Tu sauves un chat abandonné-tout-crotté de la ruelle d’à côté. Yétait promis à une mort certaine… Mais là, il va vivre avec toi et tes deux autres chats. Ça va être leur bébé, pis… Pis là ton chum te dis : « C’est lui ou c’est moi! ». Vraiment? Ben, désolé. Le petit chat, lui, y survivra pas une autre nuit tout seul dans ruelle. Toi oui. Ok, bye, bonne nuit. BOUM! T’es une sainte!

3 – Le long terme

Ma relation avec mon chat dure depuis plus de dix ans. Et même si parfois je le soupçonne d’avoir un œil sur le chat du voisin, y’a pas grand monde icitte qui peut se targuer d’une relation de couple aussi solide et durable… Ouin,  c’est ce que je me disais! Morale de l’histoire : la SPCA du coin, c’est probablement ton nouveau Tinder.

chat

4 – L’amour inconditionnel

Comme certaines mamans disent souvent  : on obtient un homme par le ventre et on le garde par le bas-ventre. C’est pareil pour les chats. Le mien est castré (check!). C’est donc encore plus simple. Tant que je le nourris, il m’aime. Et moi je l’aime parce qu’il m’aime. Et il m’aime parce que je lui donne de la nourriture humide Whiskas. Et je l’aime parce qu’il mange couché – obésité féline oblige. Pis il m’aime de l’aimer comme il est. On est tous les jours comme ça, dans une boucle d’amour infini jusqu’à ce qu’il se lave les foufounes et vienne me lécher après. Ça, c’est la limite de mon affection.

5- Y va toujours choisir la comédie romantique

Si tu lui laisses le choix du film, admettons entre un film de guerre ou un film avec Colin Firth, le chat va toujours répondre Colin Firth. Y’est pas idiot. Y va choisir le film que tu vas aimer, que tu vas écouter ben tranquille sans bouger pendant deux heures, question de le flatter sans arrêt. Et si, par accident, il choisit l’autre film, c’est un test. Juste pour te prouver qu’il est dépendant parfois – mais y va revenir quand même dans 15 minutes : les chats aussi aiment vraiment beaucoup trop Colin Firth.

6 – Y veut pas toujours faire de quoi avec toi

C’est la force des choses. Mais c’est aussi ce qui fait de cette relation une relation équilibrée! Avec un chum, vous devez nécessairement faire toute à deux : aller au cinéma, aller au resto, à la fête de son ami, à la fête de ton amie, aller en visite chez ses parents à Noël. Vous devez aller au lit ensemble… Enfin, c’est vraiment fusionnel, votre affaire. Avec un chat, toi aussi, tu peux être indépendante : tu sais, c’est OK de ne pas aller chez le gynécologue avec lui, y’a besoin de beaucoup de sommeil.

cat mom

7 – T’es le centre de son univers

Toutes les relations sont fondées sur un tit-peu de dépendance. Mais sérieux, tu peux pas séquestrer ton chum dans ton appart pour l’avoir juste à toi alors qu’y doit rejoindre ses amis à la Cage aux sports. C’est non — crois-moi, j’ai vérifié. Pis y’aura toujours ben des chums de gars qui vont le texter pis venir cogner à la porte pour le sortir le vendredi soir question de gâcher tes plans. MAIS tu peux garder ton chat enfermé avec toi pour toujours. Y’a aucune législation qui réglemente la sortie publique des chats. J’ai vérifié pour ça itou. Le mieux là-dedans? Ton chat va commencer à « souffrir », c’est un grand mot, du syndrome de Stockholm. Identification et survie. Tsé, il va être en amour avec toi. Pis va cracher sur le reste du monde. Ou s’en cacher, au choix.

cat

8 – Un chat, comme un gars, tu vas le torcher pareil

C’est cru? Mais SIIIII vrai. Le chat, comme ton chum, y vomit pas toujours dans le bol de toilette. Le chat, comme ton chum, y fera pas toujours pipi sans en mettre à côté. Vrai. Mais au moins, ton chat y laissera jamais traîner sa poche de hockey puante dans l’entrée parce que les chats, ça porte pas de patins.

9 – Compromis zéro sur la déco

Tu veux la cuisine grise. Y’a veut jaune. Tu veux une chandelle à la lavande, y’en veut juste pas. Y veut garder son osti de gros meuble en mélamine blanche laitte pour ranger sa collection de DVD. Y veut pas venir avec toi dimanche après-midi magasiner un sofa? Le chat, lui, y sera toujours de ton avis et il sera toujours reconnaissant de tes achats. Le chat se dit : « Wow, un sofa avec un jeté, tout neuf.  M’a aller TOUJOURS dormir dessus pour te montrer que je l’aime au boutte. » Merci, chat. Toi, tu as du goût.

10 – Aucune chicane à l’horizon

Considérant que, dans les faits,  ton chat peut pas « parler » (même si je sais que je peux TRÈS BIEN entretenir de longues conversations avec mon chat), c’est difficile pour lui de construire un argumentaire sur tes allégeances politiques, sur le pourquoi du comment que tu devrais arrêter de magasiner tout le temps, sur le choix de votre sortie au resto… Donc, t’as la paix.

Je sais pas si tu as un gars dans ta vie.

Je sais pas si tu as un chat dans ta vie.

Je sais pas si tu as déjà eu à faire le choix entre les deux.

Je sais pas si tu as déjà eu à choisir entre un chat et Colin Firth.

Mais, je te plains.

Je sais pas si tu as Colin Firth dans ta vie…

Mais, sérieux, partage. Mon chat est écœuré.

EmmanuelleBelleaurondannemariebilodeaurond

Source photo de couverture

One thought on “10 (bonnes) raisons de vivre avec un chat plutôt qu’avec un gars

  1. Bien sûr, je suis un gars pas un chat… J’ai plein de poils. J’aime les chats… Il y a pas si longtemps il y en avait trois chez moi. En fait depuis plus de trente ans j’ai toujours eu un chat dans ma vie. Bon je m’arrête là, juste pour dire que les chats c’est aussi une affaire gars et que c’est pareil.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© La Fabrique Crépue. 2019. Tous droits réservés
Une réalisation de