Menu

Lavage des maillots de bain

Lavage des maillots de bain

La belle saison est enfin de retour. Avec elle revient sa cargaison de maillots – les neuf, les vieux, les trop petits et les trop grands, notre préféré qu’on évite de porter pour le garder ben beau,  le sportif pour les cours d’aquaforme ou la piscine publique. Que ce soit en bronzette au parc ou en détente totale au spa, de la plage de Miami au lac Saint-Joseph, on les étire, les mouille d’eau et de bière, les enduit de crème solaire. Bref, on leur fait la vie dure  — parce que l’été faut en profiter, ça arrive qu’une seule fois par année.

Aujourd’hui, je te livre quelques trucs bien gardés afin d’entretenir ton maillot avec excellence! Oui, tu auras, là-dedans aussi, un beau bulletin!

Avant de le laver (et même de le porter)…

Avant tout, je tiens pour acquis que tu as investi dans un maillot de bonne qualité. Que tu as décidé d’investir pour te procurer quelque chose de durable, avec un tissu offrant une grande résistance au chlore. Qui gardera sa forme et sa couleur longtemps, longtemps, longtemps, jusqu’à ce que tu te tannes.

Maintenant que tu enfiles ce maillot de bain là…

Il faut absolument éviter le contact (excessif) de crème, d’huile et lotions diverses avec les fibres du maillot : ces produits sont gras, colorés et odorants, ce qui, à long terme, a pour effet de scrapper – comme on dit en bon québécois –  les fibres de ton maillot. Ça les distend, les colore ou les déclore, bref, enlève à ton maillot son look d’origine. Faut faire attention, à plus forte raison, avec des maillots blancs ou de couleurs pâles, car ils ont tendance à jaunir (yeurk!) au contact de ces matières.

Un truc simple : appliquer sa crème solaire avant d’enfiler son maillot, prendre soin de bien enlever tout surplus, et faire attention lors des retouches. Simple question de prévention!

Pendant le lavage…

Tu ne laves pas ton corps avec du shampoing, ben ton maillot, c’est la même affaire. Tu ne le laves pas avec du savon à vaisselle – pis encore moins avec du shampoing.

Idéalement, dès que tu sors de l’eau, tu devrais retirer ton maillot et le laver avec une eau froide et claire.

Pourquoi le retirer? Parce qu’il faut laver les fibres quand elles ne sont pas en extension, afin de les préserver. Pourquoi une eau froide? Parce que la chaleur détruit les propriétés de l’élasthanne, du spandex, du lycra et autres matières élastiques contenues dans les tissus des maillots. Pourquoi une eau claire? Ça te permettra d’enlever rapidement les surplus d’impuretés (sable et compagnie), le chlore (piscine et spa obligent) et sel (vacance à la mer, svp?).

Dès que tu es chez toi, après tes séances de baignade, tu peux le laisser tremper dans une eau froide (TOUJOURS!) avec une petite quantité de savon à maillot. Ces types de savon sont conçus spécifiquement pour neutraliser le chlore et le sel, et donc diminuer leur effet destructeur sur les fibres. On favorise donc des formules douces qui sont adaptées. Faute de mieux, vous pouvez vous tourner vers un savon pour fibres délicates, ou encore un savon de Marseille non coloré, souvent plus hydratant. Ils sauront préserver l’élasticité des tissus. Petit truc pour les taches tenaces : frottez la zone avec un peu de vinaigre blanc.

Après le lavage…

On évite à tout prix :

  • Les pinces à linge : le poids du maillot tire sur les fibres et peut causer un étirement précoce de votre maillot. Genre une bretelle plus longue que l’autre…
  • La chaleur : exit la sécheuse, le soleil direct du balcon. La chaleur, c’est l’ennemi numéro un des fibres élastiques. La chaleur s’attaque directement à la fibre en détériorant ses propriétés et en causant une décoloration précoce.
  • De garder son maillot dans un coin humide, roulé en petite boule, dans un sac de plastique. Ça, c’est non! À la place, enveloppez-le dans une serviette.
  • La torsion! Ça sert à rien de le tordre dans tous les sens pour enlever l’eau. Ça stresse les fibres (ben oui, les fibres, toujours les fibres!)

Déposez votre maillot dans une serviette (sèche, of course) de couleur claire et tamponnez délicatement le surplus d’eau. Puis, faites-le sécher à plat, dans un endroit sec et ombragé. On oublie la galerie sous le soleil de fin d’après-midi.

Sur ce, bon lavage et bon été. On devrait se croiser (ben propre et ben fraîche) dans nos maillots. J’ai souvent tendance à faire ma preppy à la piscine Saint-Roch.

EmmanuelleBelleaurondannemariebilodeaurond

Photo de couverture : source

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© La Fabrique Crépue. 2020. Tous droits réservés
Conception de site web - Effet Monstre