Menu

Célibataire, mode d’emploi

 

Célibataire, mode d'emploi

J’ai récemment visionné le film Célibataire, mode d’emploi, un petit film de filles simple et assez léger. Je n’avais aucune envie de perdre mon temps devant le téléviseur, mais la fatigue de fin de journée m’avait rattrapée, et comme l’une des actrices vedettes est Rebel Wilson, je me suis dit que j’allais rire un bon coup.

J’ai donc convaincu mon copain et nous avons visionné un excellent film qui, à ma grande surprise, n’était pas si léger que ça. Il renferme une morale assez frappante, une morale qui m’a fait prendre conscience d’un truc que j’essaye d’expliquer depuis si longtemps sans trouver les bons mots.

Je ne critique pas les façons d’agir des gens qui sont célibataires, mais parfois, j’aurais juste envie d’en brasser quelques-uns pour qu’ils se rendent compte des bêtises qu’ils s’autorisent à provoquer. Il n’y a pas si longtemps, j’en étais une, une bêtise sur deux pattes, jusqu’à ce que je me réveille et que je mette un frein à tout ça, à ce n’importe quoi qui ne me rendait pas aussi heureuse que ce que je laissais croire. J’avais oublié comment aimer en faisant tout sauf respecter ce grand mot de cinq lettres.

Tellement égarée, je croyais même qu’il s’agissait d’un mythe, que l’amour n’existait pas réellement, qu’on devait faire semblant de le ressentir. Bref, tout ça pour dire que je crois que même si je détestais me le faire dire, je n’étais pas célibataire de la bonne façon. Et à ce moment-là, comme je ne voulais pas avoir tort, je scandais qu’il n’y avait pas une seule façon de l’être, que maintenant, plus personne ne pouvait me dire quoi faire ou quoi penser, jusqu’à ce que je classifie les gens selon deux catégories : ceux qui sont ouvert d’esprit et qui se mêlent de leurs affaires, et ceux qui se permettent de juger, car ils sont trop fermés d’esprit et ringards.

Je cherchais le mec idéal de la mauvaise façon. En réalité, je n’avais pas compris que ça ne se cherche pas, un mec idéal; ça arrive. Le film m’a permis de me faire prendre conscience de toute l’ignorance dont j’avais été victime auparavant. Chaque fois que je tombais sur le mauvais gars, sur celui qui ne s’intéressait pas réellement à moi pour qui j’étais, je m’éloignais de mon amour-propre. C’est tellement une obsession pour plusieurs d’entre nous de tomber amoureux qu’à chaque nouvelle rencontre, on oublie qui on est, ce qu’on veut, on se fait engloutir et on disparaît dans des histoires pas possibles qui brisent le cœur et qui ne méritent pas d’être vécues.

Lorsqu’on est célibataire, il faut savoir le savourer, profiter de ces moments où l’on peut tout faire et où l’on est complètement libre. Il faut apprendre à une bonne célibataire comme on essaye d’être une bonne amoureuse en couple.

carolannbedardrondmarieandreecaron

2 thoughts on “Célibataire, mode d’emploi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© La Fabrique Crépue. 2019. Tous droits réservés
Une réalisation de