Menu

Avoir un bébé

Personne ne m’avait dit que c’était dur, avoir un bébé. Personne.

Moi, j’avais ma bédaine et ma belle naïveté. Je pensais que tout allait être merveilleux et facile, que ma vie serait comme avant, juste avec un bébé en plus.

Dans les livres, on parle beaucoup de la mère épanouie, en contrôle de tout, dans son cocon d’amour les yeux remplis de larmes de joie chaque fois qu’elle regarde le fruit de ses entrailles, tellement en symbiose avec la vie nouvelle, guidée par son instinct maternel et le contentement de soi.

Pardon? Elle est où la mention «OMG TU NE COMPRENDRAS PAS CE QUI SE PASSE PIS TU VAS EN VOULOIR À LA TOI DU PASSÉ D’AVOIR VOULU UN ENFANT!»?!?

Sincèrement. Après avoir eu mon bébé, le moment d’euphorie passé, un coup retombée dans la vraie vie, je me suis sentie seule. Désemparée. Isolée. Fatiguée. Je n’avais plus aucun point de repère.

J’appelais Info-Santé pour pleurer. Pour ventiler. Parce que je ne voulais pas importuner mon chum avec ça. Je lui avais déjà pleuré dans les bras le matin. Je voulais être forte. Je ne voulais pas me faire juger. «Pourquoi elle pleure, pourquoi elle trouve ça dur? Son bébé est en santé et son chum est présent!»

Je sais que je ne suis pas la première à avoir un enfant. Mais vraiment, je ne peux pas être la seule à avoir trouvé ça dur, non?

Aujourd’hui, je ne changerais de place pour rien au monde. Parce qu’être une maman c’est absolument GÉNIAL! Je regarde derrière moi et je me dis «Si seulement j’avais su…».

J’ai donc décidé de faire un petit topo de choses qu’on ne m’avait pas dit avant que j’aie un bébé et que j’aurais vraiment aimé savoir.

La bédaine

Ta bédaine a poussé pendant 9 mois. Un coup bébé sorti… elle ne va pas revenir automatiquement comme avant. Ça se peut qu’elle reste plus longtemps que ce que tu voudrais. 1,2, 3 voire même 6 mois, un an. C’EST NORMAL. Ce n’est pas grave. Ton corps a changé pendant 9 MOIS. Laisse-lui du temps pour reprendre sa forme initiale. Et surtout, ne te sens pas coupable. Un corps, ça se travaille.

La visite

Tu as le droit de refuser de la visite. Tu as le droit de prendre ça molo. Tu as le droit de ne pas avoir le goût de divertir ma tante Gertrude et de faire du small talk avec ta cousine Sophie. Tu as aussi le droit d’exploiter ta visite. Demande-leur d’amener le souper, de faire ta vaisselle, de partir une brassée de lavage. Va te coucher pendant qu’ils sont là. Qui peut parler dans le dos d’une nouvelle maman?

Apprivoiser son bébé

Quand on parle de maternité, toujours, on parle d’amour inconditionnel, d’amour instantané. Comme si ça allait de soi. Quand tu vas mettre ton bébé au monde, ça se peut que tu ne l’aimes pas tout de suite. Ça se peut que tu aies besoin de quelques minutes, de quelques heures, de quelques jours ou de quelques semaines. Ça ne fait pas de toi une mauvaise mère. Ça fait de toi un être un humain.

Et même si c’est normal, c’est très difficile à vivre. Parce que tu ne peux pas vraiment t’ouvrir aux gens qui viennent te visiter. Par peur de leur incompréhension et de leur jugement. Mon conseil est le suivant : écris un journal intime, comme quand tu étais adolescente. Ça va te libérer d’un poids pas facile à porter. Aussi, prends le temps d’apprivoiser ton bébé. Il est nouveau dans ta vie et tu es nouvelle dans la sienne.

Les boires

Je savais qu’un bébé, ça buvait souvent… mais on ne m’avait pas dit que ça boit aux 2 heures. Jour et nuit. Pendant des semaines et même des mois. Des fois, c’est même plus rapproché que ça. Alors c’est normal d’être fatiguée. C’est correct de faire 95 siestes dans une journée et de ne plus avoir la notion du temps. Tu prends le beat de ton bébé… qui n’en a pas. Y’a des chanceuses qui ont des bébés qui boivent aux 4 heures. Y’a des chanceuses dont le bébé fait ses nuits après un mois. Malheureusement, ce n’est pas le cas de la majorité… Courage! Ce n’est que temporaire! 

Les regrets

C’est ben le fun, tu as un bébé et de la visite. Mais quand ça fait un mois que tu ne dors pas et que les coups de main se font de plus en plus rares, ce n’est pas facile. Même si tu aimes ton bébé, ça se peut que, des fois, tu aies des pensées peu charitables. Au risque de me répéter : C’EST NORMAL. C’est normal de regretter son ancienne vie pendant une fraction de seconde, une minute, une heure ou même une journée. Ce petit être bouleverse vos vies, transforme tout ce que vous aviez toujours connu. L’ajustement est de taille. Je me souviens de pleurer dans le salon, quand mon fils avait environ un mois, et dire à mon chum «Qu’est-ce qu’on a fait?!». Malgré tout, aujourd’hui, je ne changerais de place pour rien au monde.

Je pourrais continuer cette liste encore longtemps.

Tu vas être fatiguée, tu vas avoir à dealer avec tes hormones postgrossesse (je veux aussi préciser que si des fois tu pleures pour rien, C’EST NORMAL.), ton corps va devoir reprendre des forces (je pense qu’accoucher, c’est l’équivalent de se faire passer dessus par un 18 roues… pendant 12 heures), tu vas devoir réapprendre à vivre avec ton chum et ton bébé… Ça fait beaucoup à gérer.

Mais l’humain a une faculté d’adaptation incroyable. Entoure-toi de gens de confiance, prépare-toi des plats au congélateur, va au CLSC chercher des ressources, inscris-toi à des activités avec d’autres mamans… surtout, surtout, surtout rappelle-toi que TU N’AS PAS BESOIN D’ÊTRE PARFAITE.

Tu viens de donner la vie, donne-toi un break.

GabrielleCaronesthergirouxrond

Par Gabrielle Caron

Source couverture

2 thoughts on “Avoir un bébé

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© La Fabrique Crépue. 2019. Tous droits réservés
Une réalisation de