Menu

L’expérience du Lolë White Tour 2016 à Montréal

J’ai une confession à te faire. Avant de mettre mes pieds sur le fameux tapis jaune Lolë, jeudi soir dernier, je n’avais jamais fait de yoga de ma vie. Et le plus ironique, c’est que j’ai déjà travaillé pour Lolë.

Je n’ai jamais « trippé » sur le yoga, et je m’étais toujours dit que de faire des étirements après mes séances de musculation ou de jogging apportait les mêmes bénéfices. En fait, je trouvais la crowd de « trippeux » de yoga un peu too much… Quand les clientes me demandaient si tel ou tel morceau était bon pour la pose « j’me mets le pied derrière la tête en me balançant sur mes mains », je recevais toujours un regard d’incrédulité si je leur disais que je ne pratiquais pas le yoga, puisque je travaillais pour Lolë, marque reconnue pour le yoga… Ben oui, je travaillais là, non pas pour être full zen yogi, mais parce que l’ambiance, la mission et les valeurs de l’entreprise m’interpellent.

Lolë
Crédit photo : Zoë Desborough

Jeudi soir, j’ai eu ma première expérience de yoga, sur le Quai Jacques-Cartier dans le Vieux-Port de Montréal, au coucher du soleil. Je n’aurais pas pu demander mieux pour une expérience aussi enrichissante que ça; c’était au-delà de mes attentes!

J’étais encore un peu sceptique en sortant du métro, à voir le troupeau de femmes vêtues en blanc se diriger vers le site. J’me disais « coudonc, ils n’auraient pas pu choisir une couleur plus flatteuse que le blanc, j’me sens comme une baleine… », ou bien « pourquoi dépenser autant pour se pencher à tout bout de champ et avoir les fesses en l’air? ». Mais j’ai rapidement arrêté ces pensées, parce que je m’étais donné comme défi d’avoir l’esprit ouvert.

Rendue sur le site, j’ai eu un petit choc en réalisant que la file pour entrer devait faire un bon demi-kilomètre… 7 003 personnes, ça en fait beaucoup! En plus des trois professeures sur la scène principale, il y a des instructeurs de yoga qui se promènent dans les allées pour aider avec les poses et encourager les participants.

Je ne suis habituellement pas bonne avec les foules; je ne fais pas d’agoraphobie, mais je trouve que y’a souvent un gros manque de respect venant des autres gens. Jeudi soir, j’ai été agréablement surprise. Les participants au White Tour étaient accueillants et ouverts d’esprit.

Lolë
Crédit photo : Zoë Desborough

À 19 h 45, le soleil commençait à descendre, ce qui a plongé le quai dans une belle lumière rosée et avec une petite brise. J’me suis souri intérieurement. Accompagnée d’une superbe pianiste, Seane Corn, professeure de yoga aguerrie, nous a entrainés dans les premières poses et nous a encouragés à fermer nos yeux, à faire le vide de notre esprit et à suivre sa voix. Elle a entamé un discours portant sur la paix, interne et externe, l’unicité et l’amour, et c’est là que j’ai commencé à avoir une grosse boule dans la gorge.

Le soleil couchant derrière nous, la pleine lune qui se levait devant nous… magique. Lorsque Geneviève Guerrard a pris la parole, mes larmes ont commencé à couler. La première chose qu’elle nous a dite : « Chaque tapis est une zone sans jugement. Il y a 7 003 tapis qui vous entourent, donc 7 003 zones sans jugement. » J’m’en pouvais pu, des grosses larmes me coulaient dans la face. C’est vraiment à ce moment-là que j’ai compris ce que mes anciennes clientes me disaient. Je réalise maintenant que j’en avais vraiment besoin, de cette expérience-là, de ce moment-là.

Lolë
Crédit photo : Yannick Khong

Dernièrement, j’ai de la difficulté à me faire confiance, à m’accepter comme je suis. J’ai un mal d’estime de soi. En écoutant Geneviève parler, de me faire dire que c’est correct de s’aimer comme on est, que les décisions que j’ai prises dernièrement sont les bonnes et que je n’ai pas à douter de moi, j’ai eu un moment de paix intérieure que je n’ai jamais senti auparavant.

Plus la séance avançait, plus j’avais le goût qu’elle continue – même si le caméraman qui filmait la soirée pour le live stream sur Facebook me filmait dans des positions compromettantes. Il y a eu des moments de rires collectifs, d’expirations et inspirations puissantes où 7 003 personnes n’en formaient qu’une.

Le premier Ohm, j’ai opté pour ne pas le faire… trop insécure à ce qu’on m’entende le rater ou à avoir l’air d’une « newbie ». Mais, lorsque Dawn Mauricio nous a encouragés à en faire 3 de suite, le son s’est juste échappé de ma bouche, sans gêne ni peur de me faire entendre. Je me suis toujours dit que notre guide spirituel/être spirituel/dieu était quelque chose inventé par ceux qui ne peuvent pas s’endurer ou faire face à leurs problèmes, mais je crois avoir peut-être senti une force en moi, qui m’encourage et me supporte. Je n’arrive pas à l’expliquer, mais je crois sincèrement que si je me mets davantage au yoga, je pourrais mieux le décrire et me comprendre moi-même.

On a passé les 15 dernières minutes les yeux fermés, à se concentrer sur notre énergie intérieure et à en envoyer à ceux qui nous tiennent à cœur. Assise avec les jambes croisées, le dos droit et les yeux fermés, je ne me suis jamais sentie aussi bien. Savoir qu’il y a 7 002 autres personnes autour de moi au même instant, mais qu’avec les yeux fermés, j’ai l’impression d’être la seule au monde assise sur un quai, une belle soirée d’été, c’est magique.

Lolë
Crédit photo : Yannick Khong

Malgré le fait que j’ai probablement l’air bien perdue si t’écoutes le live stream qui est sur le Facebook de Lolë Women (j’ai les cheveux bleus et un legging noir et blanc), j’ai adoré sur mon expérience de yoga au coucher du soleil. J’en suis sortie avec une nouvelle paix intérieure, me sentant légère et remplie d’une énergie positive qui me fait grandement du bien.

Donc, si toi aussi t’as besoin d’un moment pour mettre de côté l’énergie négative, trouver un peu d’amour pour toi-même et relaxer, je t’encourage fortement à essayer le yoga!

zoe Desboroughcatherine-jodoin

Par Zoë Desborough

Crédit photo de couverture

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© La Fabrique Crépue. 2019. Tous droits réservés
Une réalisation de