Menu

838 choses que vous ne savez pas de la team Fabcrep

Parce que sans notre team, La Fabcrep ne serait pas ce qu’elle est! C’est grâce à l’authenticité pis à la weirdness de notre équipe qu’on réussit à vous livrer des articles et des projets qui se démarquent, qui vous poussent à réfléchir et auxquels vous vous identifiez.

Parce qu’on est certain que vous vous reconnaîtrez parmi tous ces secrets!

Débutons…

Gabrielle Bernier

J’ai joué aux Barbies jusqu’à 14 ans, lolz.

Pierre-Marc Morneau Savard

Je courrais tout bonnement un matin sur les plaines lorsqu’un écureuil à sauté d’un arbre pour m’attaquer! Je me suis débattu un bon dix secondes en criant! Depuis ce temps, je me méfie des trop gros arbres… et des écureuils!

Esther Giroux

Je suis une vraie de vraie crazy cat lady. J’ai déjà eu jusqu’à 7 sept chats, mais il ne m’en reste que 5… et je jure que ma maison n’est pas insalubre! 🙂

Zoé Desborough

J’ai profité du fait que mes parents étaient partis pour le weekend pour que ma première blonde vienne chez nous et qu’on se fasse une soirée romantique… Dans un élan de passion, j’ai fini par défoncer le mur de ma douche… À ce jour, ma mère croit encore que c’est parce que j’me suis appuyée sur le mur en me rasant la jambe qu’il a défoncé (on était dû pour rénover la salle de bain donc j’ai accéléré le processus accidentellement). J’ai certainement une carrière dans le DIY and home emprovements

Camille Rowe

Je suis complètement accro à la gomme balloune et à la liqueur diète. Je peux mâcher, sans arrêt, jusqu’à deux paquets par jours et boire jusqu’à 6 canettes de coca-cola diète. Comme un fumeur avec la cigarette, j’essaye d’arrêter d’en acheter mais je craque.

Ariane Lehoux

On m’a comparée à Anouk Meunier au moins 20 fois dans ma vie.

Alexandre Rochette

Mon histoire est quand même random, mais t’as déjà commencé à la lire, donc continue dont. J’ai rencontré Mary Lynn, la cofondatrice, dans un Target, en 2014 où je l’ai conseillée pour une collection exclusive avec un designer. Elle m’a donné la carte d’affaires de son tout nouveau blogue qui m’a tout de suite intrigué : La Fabrique Crépue. Quelques semaines plus tard, je lui ai écrit pour savoir si elle cherchait des collaborateurs et c’est là que tout a commencé. Tout ça grâce à une grosse cible rouge qui nous a réunis… c’est le destin, qu’on dit.

Marie-Pier Guillot

Ça m’arrive de conduire comme une maniaque et de klaxonner quand les gens sont dans la mauvaise voie ou qu’ils n’avancent pas assez vite… Sorry, mon niveau de patience est à -32, mais j’y travaille.

Emilie Morin

Je vous un culte déraisonnable aux bleuets, sérieusement.

Mary Lynn Kimberly Kiley

J’ai un TOC (trouble obsessionnel compulsif) avec le ménage et si j’avais seulement un aliment à manger pour le restant de mes jours ça serait du fromage, mais surtout pas fondu.

Florence Donati

J’ai un TOC (trouble obsessionnel compulsif) que je me suis moi-même diagnostiqué : pour dormir, tous les tiroirs, toutes les portes, toutes les fentes quelconques doivent être fermés dans ma chambre. Je dois fermer hermétiquement toutes ces ouvertures, sinon je ne peux pas dormir. Si un vêtement dépasse du tiroir, ça m’irrite à un point inimaginable. Je le ferme, revérifie, « rerevérifie » jusqu’à environ cinq fois. Ensuite, je peux dormir tranquille!

Élisabeth Cyr

Je déteste mes pieds. Voilà. Mais attention : pas les habiller d’une belle chaussure, mettre du vernis sur leurs ongles ou les cacher dans des bottes… mais les toucher. Et pas que les miens. Les pieds en général me répugnent. Ça pue – vraiment. C’est cornu – tellement. Rugueux. Tout croche. Et après avoir eu verrues et champignons, mon père fusion d’orteils et ma sœur des oignons, à peu près rien ne me turn plus off dans le sexe que ma peau qui entre en contact avec un pied. Fais crisser tes ongles sur le tableau, je jouirai aussi bien. Juste de l’écrire, je grince des dents. Alors je m’arrête là.

Catherine Kotiuga

Superstitieuse de nature, je traîne un petit bâton de Popsicle dans ma sacoche pour avoir du bois à portée de main pour les nombreuses fois où j’utilise l’expression « je touche du bois ».

Catherine Desjardins

Je fais de la somniloquie, donc je parle régulièrement dans mon sommeil. De ce temps-ci, j’ai tendance à crier dans mon sommeil et donc mon mari fait le saut parce que je lâche des cris « de baleine échouée » ou de fille qui se fait tuer par un tueur en série. Il trouve ça bien drôle! Un jour, il va sans doute me filmer pour que je puisse m’entendre.

Stéphanie Bourassa

Je ne sais jamais comment prendre ça, mais ça m’est arrivé quatre ou cinq fois que des gens me cèdent leur place dans le transport en commun. La dernière fois, c’était une personne âgée. Je mets ça sur la faute de mes cheveux blond platine.

Emmanuelle Rivest

Je suis une VRAIE fan de la sauce Sriracha. Je pourrais en manger le matin, le midi et le soir. Oui, parfois j’en mange trois fois par jour. Dès fois, j’en mange même comme ça, sur mon doigt ou sur une cuillère. J’en mets la même quantité que l’on peut mettre du ketchup sur notre bouffe. Ah! Parlant de ketchup, des fois, j’ai des cravings de ketchup. Ce que je vais manger dépend alors de si c’est bon ou non avec ledit condiment. Et pas question que ce que je mange ait l’air d’une bouette à cause de ces condiments, il faut que je mange beau.

Sarah Miller

J’aime faire des imitations et des voix cocasses en disant des trucs qui ne fittent pas dans le contexte! Exemple : une voix de chanteur heavy metal qui chante du Mixmania.

Andréanne Noël

Je laisse toujours un demi-centimètre de liquide dans mon verre, peu importe ce que je bois. Même si je me force, je suis incapable de finir mes verres. Je fais ça depuis toujours.

Cristina Moscini

Je ne sais pas conduire, ni faire du patin, j’suis un danger pour moi-même sur un vélo et je ne nage pas full bien. Mais j’ai appris à conduire un Ski-Doo à huit ans. Aussi, 83% du temps je devine correctement le signe astrologique des gens.

Foan Song

Je mesure 6 pieds 3, ce qui a ses avantages et inconvénients. Par exemple, pendant les spectacles et concerts, j’ai une vue privilégiée de la scène en tout temps! Mais, à l’inverse, impossible de trouver des jeans qui me font en magasin à mon plus grand désespoir!

Rosie Morin-Michaud

Je suis le genre de fille qui pleure quand j’écoute des films. À gros sanglots. Avec de la morve, le mascara qui coule, pis toute. Faut se l’avouer, chez soi c’est juste drôle. Mais quand je suis au cinéma et que les personnes devant moi se retournent pour rire parce que j’ai l’air conne… c’tun peu gênant. N’allez pas voir un drame au cinéma avec moi si vous ne voulez pas avoir la honte de votre vie!

Andrée-Anne Isabelle

Je me tiens beaucoup avec des gars et quand j’essaie de boire autant qu’eux, je veux toujours faire ma p’tite bum pis grimper partout pis marcher en équilibre sur les chaînes de trottoir. Résultat : tous mes jeans sont troués et j’ai des bleus éternels sur les genoux. #streetcred
Quand je suis stressée, j’ai des drôles de tics. Sur une première date, j’me suis déjà fait une fausse moustache avec un stylo 467 fois dans la même soirée en faisant des faces bizarres. Contre toute attente, j’ai quand même connu l’amour. #y’adel’espoir

Marylène Kirouac

Quand je fais l’épicerie, je m’achète toujours des trucs que je ne veux pas partager avec mes enfants. Fait que je les cache, mais ils sont bons les p’tits maudits, ils trouvent et se bourrent la face en cachette. J’ai dû me trouver de nouveaux endroits pour mon stash, pis je sais que j’ai des Crunchie pis des chips lime et poivre noir dans l’appartement, mais le tout est introuvable, maintenant. Je retrouve toujours des friandises au grand ménage du printemps.

Audrey F.Nadeau

Dans une autre vie, j’aurais adoré être esthéticienne je crois bien, les points noirs et ce genre de choses… j’adore! En plus, Sandra Lee m’apprend que je ne suis pas seule dans ce monde de weirdo et nous partage le tout sur sa chaîne YouTube : le rêve! Parfait pour procrastiner en période d’étude.

Stéphany Litchi

Il n’y a pas grand-chose que je déteste plus sur la Terre que les olives. Et je possède l’incroyable talent d’éternuer sur commande. Ces deux informations ne sont pas liées.

Pascale Hubert

Quand j’étais enfant, mes parents devaient m’arrêter de manger du brocoli parce que j’aimais tellement ça, que je faisais des indigestions. Le contraire des enfants normaux quoi… Disons qu’aujourd’hui, j’arrive à me contrôler, mais j’adore beaucoup trop ça!

Marie-Andrée Caron

Quand j’étais jeune, je suis allée en croisière avec mes parents. Ils voulaient me faire voir des bélugas. On en a vu, j’étais contente, mais un moment donné, bien intriguée, j’ai demandé : « Ok, mais y’a pas de bélufilles? ».

Julie Levesque

Je ne barre pas la porte quand je vais aux toilettes . Tout ça parce qu’il y a de cela pas très longtemps, je me suis embarrée,  mais il n’y avait personne dans la maison. J’ai dû demander au voisin d’en face de m’aider à enlever le moustiquaire de la fenêtre pour sortir et aussi me prendre dans ses bras parce que la fenêtre était vraiment haute. Le moment le plus gênant ç’a été de crier après le monsieur à travers la fenêtre et lui expliquer ma situation…

Camille Bouchard

Je suis particulièrement maladroite… Je suis du genre à rentrer dans le cadre de porte même si je regarde où je m’en vais ou à oublier la dernière marche d’un escalier. Marcher et texter est aussi dangereux pour moi que de texter au volant, c’est bien pour ça que mon téléphone reste dans mon sac en me déplaçant. À mon bal des finissants, en sortant de la limousine, je me suis pétée la tête sur le cadre de porte… Bref, ma maladresse fait surface, peu importe le moment.

Aïcha N’diaye

Les gens pensent souvent que mon grand frère et moi sommes un couple et on n’arrive pas vraiment à décider ce qui est le plus malaisant : créer un froid en précisant que nous sommes frères et soeurs ou ne rien dire et garder le malaise entre nous…

Mickaële Couture

J’suis peut-être trop en retard, mais y’a un bout (genre au-dessus d’un an), mon chum pis moi on a commencé à se vouvoyer parce qu’on trouvait ça drôle. L’affaire c’est qu’on l’a tellement fait qu’on est comme rendus pris avec ça, on se vouvoie automatiquement, en tout temps et en tout lieu (oui, y’a des « je vous aime » ). Nos amis trouvent ça ben drôle pis finalement c’est quasiment rendu cute.

Amélie Savard

Quand je suis dans un escalier roulant, je fais exprès de rester immobile au milieu de ma marche… Et ce, jusqu’à ce que j’arrive en bas pour empêcher tout l’monde de descendre rapidement. J’ai un vilain plaisir à créer un bouchon et à sentir les gens s’impatienter… oups.

Noémi Otis

En cinquième secondaire, avant que tout le monde se sépare pour aller au Cégep, fallait qu’on présente devant la classe un fait sur notre vie que personne ne savait. Ça devait être un secret. Comme je ne voulais pas dire quelque chose de trop malaisant/lourd, j’ai décidé d’avouer quelque chose de drôle. Les 30 copains de ma classe ont donc appris que je suis habile avec mes pieds quand je leur ai présenté un vidéo de moi qui épluche une banane avec mes pieds… C’était lourd quand même finalement.

***

Tu trouves qu’on est bizarre? Merci!

Restez à l’affût, on travaille sur les 805 autres choses… LOLZ!!!

audreydumontrond

Source photo de couverture

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© La Fabrique Crépue. 2020. Tous droits réservés
Conception de site web - Effet Monstre