Menu

Ma vie depuis les transports en commun

À toi qui ressemble peut-être à une version antérieure de moi-même, j’aimerais te parler des transports en commun. La moi antérieure, c’est une fille qui n’aurait jamais envisagé d’utiliser l’autobus, ever.  C’est une fille qui a eu sa première voiture à 17 ans, et qui était du genre à l’utiliser à 100 % du temps. Je devais me rendre au dépanneur au bout de la rue? J’utilisais mon auto. Je devais me rendre à un événement? J’allais chercher tous mes amis avant, et j’allais les reconduire ensuite.

Oui, ça avait ses bons et ses mauvais côtés. Mais un jour, je me suis aperçue que d’aller à l’Université en voiture, c’était catastrophique. Le trafic, le coût de la vignette de stationnement, et tout le tralala… En plus, je venais de changer de boulot, et je m’y rendais en traversier (!) pour les mêmes raisons.

transport en commun
Source

Ça m’a pris beaucoup d’efforts et de sacrifices, au début, à me faire à l’idée de l’autobus. Mais avec le temps, j’ai développé toutes sortes de stratégies! Si bien qu’une fois mes études terminées, je ne ressens pas encore l’envie de ravoir une auto.  En voyageant, j’ai compris que le bus, le traversier, le métro, sont toutes de bonnes façons de se déplacer à moindre coût et de rencontrer toutes sortes de gens chouettes!

Aujourd’hui, je qualifierais ma relation avec les transports en commun du domaine de l’amour/haine. Autant j’adore lire – je me suis remise à dévorer des bouquins comme aux débuts de mon adolescence, et ça me fait tellement de bien – dans le bus, autant j’ai développé une intolérance aux bruits. Les gens qui discutent me dérangent, mais c’est ça, vivre en communauté! J’apprécie reprendre mes heures de sommeil manquantes, mais je déteste me réveiller avec des crampes et des torticolis à cause des positions inconfortables dans lesquelles je tombe endormie! Je frôle la crise de nerfs quand il y a du retard sur l’horaire ou quand je manque de pile dans mon téléphone pour écouter de la musique. Mais musique ou non, je garde toujours mes écouteurs sur mes oreilles, souvent pour éviter de me faire aborder et d’embarquer dans des discussions non-souhaitées.

transport en commun
Source

Mais les avantages principaux d’utiliser les transports en commun demeurent : le budget, et l’empreinte écologique! C’est ce qui fait que je passe par-dessus les petits irritants. Et toi, quelle est ta relation avec les transports en commun? 😉

AA

andreeanneisabellerondcatherine-jodoin

Photo de couverture : source

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© La Fabrique Crépue. 2019. Tous droits réservés
Une réalisation de