Menu

La théorie des trois frères dans la saga Harry Potter

La dernière fois, j’ai fait part de mes commentaires (hurlant de vérité) envers le nouveau livre fanfic d’Harry Potter, qui s’est fait un malin plaisir de rassembler toutes mes convictions les plus profondes reliées à cet univers avant de les réduire en poussière.

Fort heureusement, depuis cet événement tragique, j’ai fait la rencontre avec nombre de nouveaux potter heads qui m’ont ramené à la raison. Nos furieux débats m’ont ramené sur cette folle théorie qui me hante l’esprit depuis quelque temps…

La voici donc dans son entièreté.

Il s’avère qu’Harry, Voldemort et Rogue correspondent aux 3 frères dans… le conte des trois frères.

Enfin, pas littéralement, évidemment. On sait déjà d’après le septième tome qu’Harry est un descendant du troisième frère, de qui il a obtenu par héritage la troisième relique de la mort, la cape d’invisibilité. Mais qu’en est-il des deux autres ?

Ok, petit rattrapage pour ceux qui sont perdus. Le conte des trois frères est un conte de fées populaire au sein du monde des sorciers, au même titre que Blanche-Neige et les Sept Nains ou Cendrillon dans notre monde. Le récit relate l’histoire de la rencontre des trois frères Peverell, d’illustres sorciers, avec la mort. Celle-ci, sous une forme physique, leur offre à chacun un présent pour l’avoir vaincue en traversant une rivière qui, à l’accoutumée, emportait avec elle tous ceux qui daignaient tenter de la traverser.

Le premier frère, un homme ambitieux et assoiffé de puissance, demanda une baguette qui ne pouvait être vaincue. Le second frère, dans l’espoir d’humilier davantage la mort, lui réclama un objet qui pouvait réveiller les décédés de leur sommeil éternel. Le troisième frère, le plus sage d’entre eux, demanda simplement à la mort quelque chose qui lui permettrait de quitter les lieux sans laisser ses traces. Les trois frères obtinrent leurs requêtes et se séparèrent chacun de leur côté peu après.

Le premier frère, vantant la puissance de sa nouvelle baguette, perdit sa vie dans son sommeil, assassiné par un rival scandalisé par son arrogance.

Le deuxième frère ramena son plus grand amour à la vie grâce à la pierre que la mort lui avait remise, mais à son plus grand chagrin, celle-ci n’était pas complètement matérielle. Dans l’ultime tentative de la rejoindre, le second aîné de la famille s’enleva la vie.

Le troisième frère, lui, revêtit la cape d’invisibilité que la mort lui avait remise, et disparut de la scène. La mort ne le retrouva que lorsqu’il atteignit un âge avancé, où il décida de retirer sa cape et accueillir la mort comme un vieil ami.

Cette histoire aux belles morales (l’humilité, la sagesse) constitue également le récit d’origine des trois reliques de la mort – les présents offerts par la mort existant réellement dans monde des sorciers, portant le nom de la baguette de sureau, la pierre de résurrection et la cape d’invisibilité.


 théorie des trois frères Source

Et là, si on essaie de faire des liens avec les personnages d’Harry Potter, c’est là que ça devient super intéressant. Qui a désiré plus que tout la puissance et le pouvoir parmi les personnages d’Harry Potter? Bien sûr, il s’agit de Voldemort. Et qu’est-ce qui l’a finalement conduit à sa propre destruction? Sa propre ambition de conquête, tout comme le premier frère.

Pour ce qui est du deuxième frère, celui qui s’est sacrifié pour un amour perdu, l’association saute encore une fois aux yeux. On parle évidemment de Severus Rogue, qui éprouvait un amour éperdu pour Lily Potter, la mère d’Harry qui a péri aux mains de Voldemort. Et d’un certain point de vue, Rogue est mort pour celle qu’il aimait – il s’est sacrifié pour Harry, pour lequel il avait dirigé son affection après la mort de Lily.

Et le troisième frère… il s’agit finalement de l’élu, celui qui est destiné à ramener l’équilibre dans la Force, heu, je veux dire, destiné à être un rival potentiel du Seigneur des Ténèbres. Harry Potter a miraculeusement échappé à la mort pendant ses six premières années à Poudlard, avant de l’accueillir à bras ouverts, en se présentant à Voldemort sans résistance.

De quoi ajouter une dimension métaphorique au conte des trois frères. Mais ce n’est pas fini; il reste un personnage dans l’univers d’Harry Potter qu’on pourrait associer à la mort elle-même, telle qu’elle est décrite dans le récit.

Ce personnage, c’est Dumbledore.

Dans le premier tome, Harry Potter à l’école des sorciers, Dumbledore remet à Harry sa cape d’invisibilité. Dans le dernier tome, on découvre également que Dumbledore était en possession de la seconde relique de la mort : la pierre de résurrection. Et jusqu’au sixième tome, Dumbledore est le maître de la baguette de sureau, la baguette invincible, avant que Voldemort – symbolisant le premier frère – s’en empare (même s’il n’a jamais été le véritable maître de cette baguette).

Poussons ça encore plus loin. Qui est responsable (quoique, indirectement) de la mort de Voldemort de et Rogue? Qui a accueilli Harry comme un vieil ami dans les limbes de la mort?

C’est notre bon vieux Dumbledore!

Mind = Blown …

foansong

Par Foan Song

esthergirouxrond

2 thoughts on “La théorie des trois frères dans la saga Harry Potter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© La Fabrique Crépue. 2019. Tous droits réservés
Une réalisation de