Menu

Bonne Journée mondiale des enseignantes et enseignants!

L’éducation est la base de tout. Pourtant, bien que les parents, les enfants, les enseignants se mobilisent sur plusieurs fronts, l’éducation n’a pas pour autant la cote au Québec, en 2016.

Cette année, le thème adopté par la Fédération canadienne des enseignantes et enseignants est : « Valorisons les enseignantes et enseignants, améliorons leur statut professionnel ».

Si j’aborde très souvent le thème de l’éducation dans mes textes (et mes collègues Crépus aussi, et comme moi pas que pour parler d’école), pour la première fois, je vais vous parler de mon statut professionnel comme enseignante universitaire : celui de chargée de cours.

Le 22 novembre prochain, ce sera la 16e édition de la Journée nationale des chargées et chargés de cours.

Ce statut est souvent méconnu, alors que mes collègues et moi, au Québec et selon les universités, dispensons plus de 50 % des cours au premier cycle universitaire, et notre apport est en croissance aux cycles supérieurs.

Nous sommes donc nombreux, quelque 15 000 à travers la province; tu nous as peut-être eus pour enseignantes et enseignants.

En effet, si tu as étudié ou que tu étudies à l’université, selon l’institution et le programme, nous avons peut-être été ton tuteur en formation à distance, nous t’avons peut-être supervisé dans tes stages, nous t’avons peut-être aidé à choisir tes cours en fonction de tes besoins, nous avons peut-être été ton accompagnateur musical, nous avons peut-être été la personne qui t’a écouté quand tu vivais un moment de détresse, ou celle qui t’a expliqué où aller pour obtenir tel ou tel formulaire lors de ta première année…

Nous sommes nombreux. Nous sommes multiples. Nous sommes là chaque session ou pour donner un cours à l’occasion. Nous sommes des professionnels qui exerçons notre métier à l’extérieur, ou nous travaillons exclusivement pour l’université. Nous habitons tout près de notre campus ou à plusieurs heures de route. Nous t’enseignons en classe dans un séminaire de douze étudiants, dans un cours obligatoire de 125 étudiants, comme dans un cours à distance dénombrant 250 étudiants.

Nous sommes là pour toi, pour nos étudiantes et étudiants.

Nous avons d’autres belles choses en commun :

ELISABETH_CYR_5OCT_1

  • Nous sommes scolarisés, souvent détentrices ou détendeurs d’un doctorat, d’un post doctorat ou d’une maîtrise;
  • Notre travail est de qualité et apprécié par les étudiantes et étudiants. Nous sommes parfaitement habiletés à offrir une formation de calibre universitaire;
  • Nous faisons de la recherche, nous suivons des formations, nous cherchons constamment à nous perfectionner et à faire rayonner nos connaissances et expériences;
  • Nous sommes essentiels. D’une part, parce que nous sommes très présents dans le cheminement universitaire et la diplomation de nombreuses personnes au Québec (voir les chiffres mentionnés plus haut). D’autre part, parce que nous enseignons dans pratiquement tous les domaines et expertises académiques.

 

Avant de conclure, je tiens à saluer avec admiration et respect les êtres exceptionnels qui enseignent à nos enfants, à nos adolescents, à nos adultes en formation professionnelle et technique, à nos citoyens et citoyennes en quête d’un diplôme, d’un apprentissage, de savoir-faire et de nouveaux savoir-être, aussi.

Bonne fête là.

ElizabethCyrrondcath

Référence
Photo de couverture : source

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© La Fabrique Crépue. 2021. Tous droits réservés
Conception de site web - Effet Monstre