Menu

Challenge « zéro déchet »

Dernièrement, j’ai été inspirée par des amis à essayer de passer une semaine « zéro déchet »… Je crois qu’ils pensaient que c’était pour me plaire, vu que mes derniers articles portent sur la consommation locale et comment faire le changement d’une diète omnivore à vegan. Pour te dire la vérité, j’ai eu la chienne de le faire pendant sept jours, parce que je me suis mise à analyser tous mes mouvements le weekend avant, de peur que de respirer trop fort ou de me moucher le nez était pour contribuer à l’augmentation du trou dans la couche d’ozone. J’ai même lu un E-book écrit par une femme qui avait limité ses déchets (d’une famille de 4) à moins de 1kg par année… Ça m’a vraiment découragée, mais j’ai retenu une liste de sept règles de base qui sont définitivement utiles pour quelqu’un qui songe à s’embarquer dans le zéro déchet à temps plein. Si jamais ça t’intéresse, tu peux également te renseigner ICI ou ICI pour en savoir plus sur ce mode de vie!

Sept règles de base :

  • refuser ce dont on n’a pas besoin;
  • réduire ce dont on a besoin;
  • évaluer sa consommation passée;
  • restreindre notre consommation actuelle et future;
  • réutiliser ce qu’on consomme;
  • recycler ce qu’on ne peut pas refuser/réduire/réutiliser;
  • composter le reste.

Lundi matin, à contrecœur, j’ai embarqué dans mon aventure sans déchet… ou du moins de réduction de déchets, qui a duré jusqu’au vendredi. Au moment de finir l’article, j’ai déjà ma journée de planifiée pour demain et tout devrait être correct. J’dois te le dire, ce n’est pas si pire que ça! OK, il y a quelques inconvénients, mais si tu envisages d’en faire un changement permanent, ils s’annulent.

Voici comment je me suis préparée et débrouillée pendant ma semaine. Je tiens à dire que le mouvement « zéro déchet » tient aussi compte de ton empreinte carbone (quantité de carbone émise pour une activité), donc promeut la réduction de l’utilisation de ton auto! Vive le transport en commun!

Pour mon épicerie, j’ai fait une liste sur mon iPhone pour ne pas utiliser du papier – moins de risque de l’oublier chez moi ou que ça passe au lavage! J’ai opté pour des marchés d’aliments frais (celui sur Jean-Brillant et Côte-des-Neiges), parce que tout se vend à l’unité, non-emballé et tu peux acheter seulement ce que tu as besoin pour ta semaine. J’ai également mis un sac réutilisable dans mon sac d’école et un autre dans ma sacoche, en prévision d’achats compulsifs. Finalement, je me suis informée auprès du marché si je pouvais ramener les plaques en styromousse et les contenants en plastique biodégradable pour qu’il les réutilise.

À la maison, en général (sans être « zéro déchet »), notre sac de poubelle ne remplit même pas la moitié d’un sac en plastique d’épicerie, puisque presque tout va au composte! À Montréal et à Gatineau, composter, c’est simple : la ville vient ramasser ton bac de composte en même temps que tes déchets et ton recyclage! Quand j’habitais en appart à Québec, c’était un peu plus difficile de composter. Donc, avant de l’entreprendre, renseigne-toi sur les règlements de ta municipalité. Aussi, faire un petit effort et bien trier ses déchets en vaut la peine; tu serais surprise de voir le nombre de choses que tu peux recycler et composter, et non jeter!

La partie la plus complexe de ma semaine a été de gérer les imprévus reliés à l’école, au travail et aux sorties. Pour commencer simplement, apporte ton repas dans des contenants de style Tupperware ou pots Masson et apporte tes ustensiles de maison, comme ça tu n’auras pas à quêter 0.25 $ pour une fourchette à la caf’! Si tu t’apportes des fruits qui ont des noyaux, des pelures, ou un cœur non-comestible, ramène-les chez toi pour les composter, au lieu de les mettre aux poubelles.

Un gros geste qu’on oublie toujours de faire, c’est d’apporter sa propre bouteille d’eau ou sa tasse à café. Des fois, t’as pas le choix ou pas les moyens de t’acheter une nouvelle bouteille au lieu d’une qui est jetable, mais ça revient à la même chose : du gaspillage. Donc, si t’es du genre à oublier, laisse une bouteille/tasse vide dans ton casier ou bureau pour ne pas avoir besoin de la trainer partout.

Côté cafés et restaurants, une explication de 30 secondes aux employés concernant tes efforts pour ne pas faire de déchets peut être super utile. Au Starbucks, la barista m’a proposé une tasse en plastique réutilisable au coût de 2$ au lieu d’une tasse jetable. Je l’ai prise, parce que je ne voulais pas échouer mon défi et, finalement, j’en suis super contente, car je la garde dans mon sac au cas où je veuille m’arrêter en chemin pour un café. Au restaurant, mentionne que tu ne veux pas de pailles, ni de napperons en papier et, si possible, pas ne napkins. Les serveurs vont peut-être te regarder tout croche, mais tiens ton bout! Au nombre de clients qu’ils ont par journée, leurs gestes sont souvent automatisés. Donc, pas de stress, il faut juste insister gentiment. J’ai des amis qui apportent une petite trousse d’ustensiles quand ils vont manger dans des restaurants, surtout dans les fast-food, qui contient : fourchette, couteau, cuillère, paille en aluminium ou bambou et baguettes. Ça fait drôle au début, mais, à la longue, ça fait une grosse différence!

En gros, ma semaine s’est bien passée : je n’ai pas eu trop d’ajustements à faire. Par contre, le plus gros inconvénient, c’est quand tu as une rage de sucre/chips/junk et que tout est emballé dans du plastique… Ça gâche le moment! Je crois que réduire ta consommation de déchets par de gestes simples, tels que le recyclage, le compost et la réutilisation, est quelque chose que tout le monde devrait faire. En fait, ça devrait être obligatoire, à voir les montagnes de déchets dans les dépotoirs.

Avec un petit peu de préparation, de courage, et de conviction, je suis certaine à 100% que, toi aussi, tu pourrais réduire ta production de déchets! Je te mets au défi de ne remplir que l’équivalent d’un sac Ziploc pour sandwichs (16.5cm x 14.5cm) cette semaine. C’est plus simple que tu ne le crois!

zéro déchet
Crédit

zoe Desborough

Par Zoë Desborough

Elodiedugatrond

Élodie Dugat

2 thoughts on “Challenge « zéro déchet »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© La Fabrique Crépue. 2019. Tous droits réservés
Une réalisation de