Menu

Tu as le droit

Parce que, trop souvent, on se reproche un tas de choses, j’ai décidé qu’aujourd’hui, c’était le temps de se concentrer sur ce que nous avons le droit de faire, sans craindre le jugement des autres et sans se demander « ben là… c’est tu correct si je fais ça? »

Que ce soit clair, OUI, TU AS LE DROIT DE…

  1. Aller aux pommes juste pour faire un photoshoot, même si c’est zéro original. C’est correct si tu veux mettre ton plus beau outfit pour ensuite l’exposer partout sur Internet. Tout le monde chiale qu’il y a trop de « maudites photos aux pommes », mais la moitié des gens vont tout de même les regarder, tes photos.
  1. Laisser tes obligations de côté pour assister à un spectacle, même si le temps et l’argent te filent entre les doigts. C’est correct de s’offrir des moments de détente culturelle, une fois de temps en temps. Arrête de te sentir coupable.
  1. Regarder abusivement tes courriels ou textos, juste pour voir si le message que tu attends avec tant d’impatience est finalement arrivé. Ne désespère pas, dis-toi que l’attente en vaut la peine et espère que la réponse sera à la hauteur du scénario que tu as imaginé 1000 fois dans ta tête.
  1. Manger ce que tu veux. Tu peux cuisiner des courges à profusion, te bourrer la face de pommes (parce que, tsé, tant qu’à les avoir ramassées, aussi bien les utiliser), tu peux manger grano et vegan sans subir le jugement des autres, tu peux manger de la viande sans non plus subir le jugement des autres. Tu peux aussi te permettre de manger du fast-food, des fois. Mange ce que toi et ton corps voulez. On s’en fout de ce que pensent les autres.
  1. Stalker son profil Facebook/Instagram même si c’est vraiment malsain. Tu le sais que ça te fait beaucoup plus de mal que de bien, mais c’est plus fort que toi. Arrête de te sentir creepy et intense, c’est pas de ta faute si ton cœur bogue un peu.
  1. Porter des sandales, même si c’est l’automne. Tu refuses de croire que l’été est terminé? C’est OK. Tu as le droit de décider que, cette année, les bas dans les sandales s’agencent bien avec ton foulard, ta tuque et ta grosse veste de laine (sauf qu’après, tu n’as pas le droit de te plaindre que tu as attrapé le rhume).
  1. Rester couché toute une journée. Les journées de congé, elles ne servent pas toutes à faire du ménage, des courses, des travaux ou à se remettre d’une soirée trop arrosée. Elles peuvent aussi servir à rester dans ton lit, en pyjama, avec une tasse de thé, une grosse couverture et tes vieux DVD de One Tree Hill. Je te jure que tu as le droit de prendre un petit break.
  1. Écouter une chanson sur repeat parce que tu as l’impression d’entendre ta vie en musique. Il y a de fortes chances qu’elle finisse par te tomber sur les nerfs après 1400 écoutes, mais pendant qu’elle te fait du bien, profites-en!
  1. Parler à ton chat en ayant l’impression qu’il te répond par signes, parce que, réponse ou pas, ta boule de poil te donne accès à une présence, à un ami qui ne te contredit jamais et à qui tu peux donner de l’amour sans risquer de finir avec le cœur en burnout.
  1. Être de mauvaise humeur sans raison valable. C’est normal que certaines journées te semblent moins motivantes que d’autres. Tu as le droit de feeler croche, sans même savoir pourquoi et c’est correct si tu n’as pas envie de te justifier.
  1. Dessiner sur les vitres embuées en oubliant un peu que tu es un adulte. Dans un même ordre d’idée, tu peux aussi suivre des gouttes d’eau dans une fenêtre en leur faisant faire une course imaginaire, comme quand tu avais six ans.
  1. Passer l’Halloween. On s’en fout que tu sois légalement devenu un adulte, ta tête a le droit de se sentir comme un enfant, le 31 octobre, et de vouloir passer de maisons en maisons, avec un déguisement cool, pour ramasser des bonbons.
  1. Donner des surnoms weird à des gens. Parce que ça te permet de parler d’eux sans qu’ils s’en rendent compte et qu’en plus, ça rend tes conversations plus anonymes et tellement plus drôles.
  1. Rendre une personne heureuse, juste pour le fun. Un courriel, un compliment, un service rendu, un sourire sincère, une surprise, il y a tellement de façons d’embellir la journée de quelqu’un. Tu as le droit de rendre quelqu’un heureux, sans rien attendre en retour. Tant pis si tes gestes peuvent sembler têteux ou louches, sois fier de ton côté généreux.
  1. Ne pas savoir ce que tu veux. Tu as le droit de te contredire, d’être incapable de prendre une décision, d’être tiraillé entre ce que tu as envie de faire et ce que tu devrais faire. C’est normal de ne pas toujours savoir où tu vas ni comment t’y rendre. Tu as le droit d’être perdu, c’est normal. Ça va se placer… Courage!

Tu as le droit… de t’aimer, de te respecter et de profiter de la vie.

C’est tout à fait acceptable, ne laisse personne te faire croire le contraire.

sabrina

Par Sabrina Asselin-Latulippe

camilleleblancrond

Source photo de couverture

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© La Fabrique Crépue. 2021. Tous droits réservés
Conception de site web - Effet Monstre