Menu

Étudier en droit : mythes et réalités

Étudier en droit, ça vient avec toutes sortes de préjugés (bons et mauvais). Certains nous citent How to Get away with Murder en s’imaginant que nos vies étudiantes sont aussi intenses, mouvementées et dignes de films. C’est bien loin d’être le cas!

Je dois cependant avouer qu’après avoir visionné le film Blonde et légale, je m’imaginais fièrement en trench rose en train de faire avouer un suspect, après avoir révisé mon cas sur les grandes pelouses vertes de l’université Harvard, tout ça lors de ma première année de bac. Cette année, ça fait justement 15 ans que ce film-culte est sorti au cinéma. Pour cette occasion, j’ai tenté de clarifier les mythes et réalités que le film véhicule sur la vie des étudiants en droit!

– Les clubs d’étude sont fancy et privilégiés

C’est toujours plus amusant d’étudier en groupe! Mais dans le cas des étudiants à l’Université Laval, on va plutôt se donner rendez-vous à la bibliothèque, où l’on prend toujours le risque d’avoir un voisin qui renifle, parle fort, pleure sur ses notes, gigote sur sa chaise, etc. Il y a toujours l’option des banquettes à moitié défoncées du De Koninck, mais bon… En tous les cas, personne n’arrive avec des paniers de muffins (c’est la partie la plus triste).

– L’étude se fait en bikini dehors, entouré(e)s de beaux joueurs de football

Malheureusement, c’est loin d’être aussi glamour. Pour ma part, j’étudie enfermée dans ma chambre, seule avec des bouchons dans les oreilles. Et au lieu d’un bikini rose à paillettes, j’ai une toque de cheveux sales sur la tête et des pantalons de pyjama dont la date de péremption est dépassée depuis trop longtemps.

Blonde et légale
Source

– Bring your own merlot : les partys de droit sont toujours classe et tout le monde est en veston

Ah là, ça va dépendre. C’est vrai que quand on veut se mettre sur notre 31, les cocktails de droit commandités par les cabinets privés d’avocats sont l’occasion parfaite! Mais pour le reste, on demeure des étudiants bien normaux et les rallye-apparts et les pré-drinks au café étudiant font partie de notre réalité. Et un Nicolas Laloux a bien plus la cote qu’un Cabernet Sauvignon…

– Les salles de classe de la faculté de droit sont éclairées par des lustres et garnies de belles moulures en bois d’acajou

Si seulement… Les chaises (en plastique) grincent ou sont débalancées, j’ai eu un cours en 3 ans où la classe était dotée de fenêtres et c’est plutôt la douce lueur jaunâtre des néons qui éclaire nos ordinateurs, malheureusement.

Blonde et légale
Source

Mais…

Même si ce n’est peut-être pas aussi glamour que dans le monde d’Elle Woods, je suis bien fière d’étudier en droit. Tous les petits désagréments de la vie universitaire valent bien la peine de travailler fort pour réaliser nos rêves 🙂

Blonde et légale
Source

charlottereidrondgabriellebernierrond

One thought on “Étudier en droit : mythes et réalités

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© La Fabrique Crépue. 2020. Tous droits réservés
Conception de site web - Effet Monstre