Menu

L’imprévu : une bête méchante?

Dans la vie, tout peut survenir. Tout est possible. Rien, n’est certain. Rien. Ce qui est certain, c’est l’incertitude. Tout peut survenir du jour au lendemain. Nous n’avons pas une boule magique qui prédit l’avenir et encore moins une baguette magique pour faire disparaître le stress et les inquiétudes. Pendant longtemps, j’accordais une crédibilité aux contes de Walt Disney. Mais en vieillissant, je me suis vite rendu compte que mon conte de fées pouvait être hanté d’imprévus. Mais, avec de la bonne volonté, il était aussi possible de faire disparaître les méchants loups qui venaient bousculer mon quotidien.

Si vous me dites que la stabilité existe, je vous répondrai que c’est une illusion. La stabilité, ça n’existe pas. T’as beau vivre dans un château, gagner un gros salaire et avoir une garde-robe remplie de beaux vêtements, mais si l’imprévu cogne à ta porte, tu ne sauras pas plus à l’abri.  Impossible qu’une personne puisse dire : « rien ne peut survenir hors de mon contrôle ». Être humain, c’est vivre dans l’instabilité et c’est à nous d’apprendre à nous acclimater à l’imprévu. Parce que l’imprévu, c’est la vie.

imprévu

Dans les cinq dernières années, j’ai déménagé 6 fois. Oui, vous avez bien lu. Vous me direz que c’est beaucoup. J’acquiesce. J’aurais pu me montrer un peu plus sédentaire, c’est vrai. Mais encore une fois, la vie m’a montré qu’elle ne se présente pas à nous comme un fleuve tranquille. Elle peut adopter un style rock and roll. Parfois, elle aime ça faire un retour des années 50.  Bref, quand je repense à mes dernières années, chaque déménagement était tracé sur mon chemin pour me faire grandir. Il n’y a pas un changement d’adresse, une boîte ou une pendaison crémaillère qui est regrettable. Déménager m’a appris à apprivoiser et à aimer l’imprévu.

J’ai remarqué que c’est lorsqu’on se stationne dans une zone de confort que l’imprévu se montre plus difficile à surmonter. C’est vrai. L’instabilité est souvent perçue comme une méchante bête et on essaie d’être à l’abri de ce petit monstre. Dans notre société actuelle, on met à l’avant-plan la stabilité au même titre que la consommation. Nous avons la conception populaire que la stabilité peut s’acheter, mais en réalité elle ne peut même pas être vécue.

Il y a un an exactement, je n’aurais pas imaginé ma vie telle qu’elle est aujourd’hui. D’abord, je ne croyais même pas d’habiter à Québec et encore moins être en couple. Madame La Vie m’a amenée ici et je comprends maintenant pourquoi. Il faut l’écouter et essayer de la comprendre. Elle nous parle et nous donne des signes. Il se peut que ces imprévus soient en réalité des signes. Et ces signes, il faut prendre le temps des lires parce qu’ils font partie de notre destinée.

ciel étoilé

Domestiquez l’imprévu. Devenez meilleure amie avec elle. Dites-lui merci lorsqu’elle vous présente des cailloux sur votre sentier. Je ne vous dis pas de déménager à l’année, mais essayer d’embrasser la possibilité que demain ne soit pas vécu comme vous l’envisagez en lisant ces lignes. Peut-être que vous l’imaginez mieux ou peut-être pire de ce que vous vivrez réellement. Et, c’est pour cette raison que chaque instant est à siroter dans une belle tasse de café!

Pour le meilleur ou pour le pire.

veroniqueboisvert

Par Véronique Boisvert

audreydumontrond

Audrey Dumont

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© La Fabrique Crépue. 2019. Tous droits réservés
Une réalisation de