Menu

Guide de survie à l’attente de l’urgence

L’approche de l’hiver signifie : changement d’heure, le retour du froid, des foulards en laine, mais surtout de microbes. Comme si tous nos systèmes immunitaires sont partis hiberner et que tout devenait encore plus contagieux qu’avant. Chaque année, c’est la même chose. J’ai beau prendre des suppléments, des vitamines, boire des tisanes et écouter ma grand-mère et toujours porter des chaussettes, il y a une chose de certaine : c’est que je vais toujours attraper un virus. Le système de santé québécois étant ce qu’il est, ce n’est pas tout le monde qui a accès à un médecin de famille. Il faut alors se tourner vers l’urgence. Vu l’expérience de ma meilleure amie il y a quelques semaines, j’ai décidé de faire un petit guide pratique pour survivre à cette expérience pénible.

Point 1

Avoir beaucoup de change pour pouvoir t’acheter des « cossins » cheaps, gras ou congelés dans les machines distributrices, car bien sûr, la cafétéria va être fermée quand tu vas y aller.

Point 2

Essayer de rencontrer des nouvelles personnes (en essayant de ne pas attraper leurs microbes et ne pas les faire fuir avec ta morve qui te sort jusque par les oreilles).

Point 3

T’inventer des jeux distrayant tout seul. Comme le nombre de fois qu’une personne n’éternue pas dans son coude, ou le nombre de fois qu’il s’essuie sur son banc. Tu peux aussi compter les minutes qu’une personne passe au triage.

Point 4

Un essentiel : Ne surtout pas oublier d’apporter son chargeur de téléphone. Les médias sociaux et Candy Crush peuvent faire passer le temps un peu plus rapidement

Point 5

Pleurer devant la madame au triage. Je ne te dis pas que ça va te faire passer plus vite. Mais si ça te soulage, c’est déjà bon. Ça va avoir aidé à ta gestion des émotions et comme ça tu ne risques pas de sauter une coche devant tout le monde.

Point 6

T’apporter un vieux chandail afin de te faire un petit lit sur deux bancs de plastiques remplit de H1N1, loin des autres malades, mais surtout proche de la machine à savon désinfectant.

Point 7

Il faut se trouver un ami assez fou pour venir te porter un café ou te tenir compagnie pendant quelques heures, malgré le fait qu’il est peur d’attraper tous les microbes autour. P.-S. N’oublie pas de lui dire de mettre de l’argent dans le parcomètre, ça pourrait lui coûter une contravention!

Point 8

N’oublie pas d’être sympathique avec tout le personnel avec qui tu vas avoir des interactions. Que ce soit du concierge à l’infirmière ou de la secrétaire au médecin. Ils méritent notre entière reconnaissance. Leur journée est probablement bien pire que ce que tu peux vivre dans ton temps d’attente.

Et pourtant, après dix heures d’attente dans une salle blanche, éclairée par de la lumière artificielle, on ne peut pas s’empêcher de pleurer en voyant le médecin arriver parce qu’on sait que c’est notre tour!

Bonne attente Crépu(e) et profite de ce temps d’attente pour faire des lectures de nos articles.

Andreannenoelrondaudreydumontrond

Audrey Dumont

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© La Fabrique Crépue. 2020. Tous droits réservés
Conception de site web - Effet Monstre