Menu

Un Noël sans danger pour chiens et chats

La fin de session, les journées qui raccourcissent et les lumières multicolores accrochées aux maisons du voisinage me signifient que Noël approche à grand pas.

Avec le temps des fêtes viennent aussi les décorations et les repas en famille et entre amis. Deux situations qui peuvent s’avérer problématiques pour nos petits animaux de compagnie si on n’est pas prudent. Comme un propriétaire averti en vaut deux, voici quelques conseils pour que les festivités se déroulent dans la joie et sans visite chez le vétérinaire.

Repas

Même si nous sommes tous des mammifères, les animaux ne digèrent pas certains aliments aussi bien que nous.

Le premier élément auquel nous devrions faire attention, c’est toutes les plantes de la famille des Alliums. Ça inclut les poireaux, les échalotes, la ciboulette, l’ail et particulièrement les oignons. Ces légumes à bulbes sont toxiques chez le chien et le chat, ils causent des dommages aux globules rouges et peuvent entraîner de l’anémie, s’ils sont ingérés en trop grande quantité.

Les noix de macadam sont également connues pour leur toxicité chez le chien. En moins de 12 heures après leur consommation, les chiens peuvent développer des signes neurologiques (faiblesse, tremblements, dépression) et des vomissements. La substance exacte qui cause ces symptômes n’est pas encore connue, mais heureusement, malgré la sévérité des signes, la majorité des chiens s’en sort sans séquelles.

Les raisins, bien que délicieux, peuvent aussi être mortels chez nos amis canins. La réaction adverse ne dépend pas de la quantité ingérée et peut se produire à n’importe quel moment. Même si le chien a déjà mangé des raisins sans problème, il peut développer une insuffisance rénale aiguë à la prochaine ingestion.

Les avocats en tant que tels sont toxiques chez les oiseaux, mais c’est surtout leur taux de gras qui est problématique chez le chien et le chat. Le temps des fêtes est aussi le temps des excès dans la nourriture et, comme pour nous, s’ils mangent trop de matières grasses d’un coup, les animaux peuvent avoir un bon mal de ventre qui pourrait empirer jusqu’à une inflammation du pancréas.

Finalement, il faut faire attention avec les os. Certains d’entre nous croyons encore que les chiens peuvent et doivent manger des os. Le problème avec ceux-ci, c’est qu’une fois cuits, lorsque pitou les mordille, ils se défont en esquilles. Ces petits morceaux pointus peuvent ensuite se loger dans la gueule ou dans la paroi des intestins puis causer de la douleur et des dommages. De plus, les os sont très durs et peuvent endommager les dents des chiens.

Décorations

Bien entendu, les chats avec leur tempérament joueur sont ceux dont on doit le plus se méfier avec nos jolies décorations de Noël. Personnellement, j’ai abandonné l’idée même de décorer mon appartement avec trois chats qui courent partout dans mon petit trois et demi. Sans en venir aux extrêmes comme moi, certains éléments demandent une attention particulière lorsqu’on planifie nos décorations avec minou.

décoration noel

D’abord, il est recommandé d’éviter les poinsettias où du moins, de les installer dans un endroit inaccessible pour vos minets. Cette plante, emblème floral des célébrations de Noël, est irritante pour les muqueuses orales et intestinales lorsqu’elle est mâchouillée ou ingérée. Elle peut causer de la salivation excessive, des vomissements et la diarrhée.

Enfin, les fameux glaçons qui décoraient les sapins de mon enfance sont les pires ennemis des félins. Les chats ont cette fâcheuse tendance à avaler ce genre d’objet long et mince qui s’entortillent dans leur intestins et les ratatinent comme un accordéon. Afin d’éviter une chirurgie coûteuse, je vous conseille d’opter pour un autre ornement dans votre sapin.

Bref, ce ne sont que quelques petits trucs pour rendre votre Noël agréable avec vos animaux et pour éviter une visite d’urgence chez votre vétérinaire pendant les congés. Je profite aussi de ma tribune pour dire qu’un animal, c’est une énorme responsabilité et un grand investissement. Il y a beaucoup de coûts reliés à l’adoption comme les vaccins, la stérilisation, la nourriture, etc. Alors, ce doit être un choix réfléchi et mûri.

Avant d’aller dans une animalerie acheter un chaton ou un chiot, penser aux milliers d’animaux en refuge qui n’attendent qu’une famille aimante pour leur donner une deuxième chance.

#adoptdontshop

catherinerouleaurond

Par Catherine Rouleau

MarieeveJosephrond

Marie-Ève Joseph

Source photo de couverture

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© La Fabrique Crépue. 2019. Tous droits réservés
Une réalisation de