Menu

Un autre Noël sans toi

Un autre Noël sans toi. Ce n’est pas le premier. Je sais, tu n’es pas loin. Ce serait si simple, mais pourtant, je ne peux pas. Je suis une femme, une adulte, une grande fille, mais quand il est question de toi, j’ai 6 ans. Je suis fragile dans ma force. Je me coagule, m’atrophie, me fossilise.

Tu n’aimes pas Noël, tu n’as jamais aimé. Tu es devenu père le lendemain de Noël, la vie te narguait, c’est certain. Ou elle t’a donné une chance d’enfin pouvoir célébrer. Mais Noël, toi tu n’aimes pas ça.

J’ai peur de prendre le téléphone et de t’appeler, ça me glace. J’aimerais te voir, te toucher, te sentir. Je suis égoïste, j’ai trop peur. Je me protège. Mon cœur est serré, mon estomac ficelé. Mes poumons futiles, abandonnés d’air. Non, je ne peux pas aller te voir.

Je suis incapable de résilience avec toi. J’ai les émotions défaillantes. C’est triste.

Pour Noël, je te demanderais de continuer d’être mon père. Malgré le fossé, la désunion, l’éloignement. Je te demande d’être heureux, même si au fond, je te prive de ton rôle. Aime-moi quand même. Sois fier. Parce que je suis fière de moi.

C’est Noël, tu me manques. Je regarde ces décorations que tu abomines. Ça nous lie. Je regarde les lumières, je vois tes yeux, brillants.  Je suis entourée de personnes qui m’aiment, qui m’aiment comme faut. J’espère que tu n’es pas seul. Parce que si c’est le cas, ça me fait mal. Je ne veux pas que tu sois malheureux.

Dans ton cœur, es-tu encore mon père?  Je l’espère, parce que dans le mien, tu le seras toujours. Mais c’est peut-être mieux de loin… Je sais pas, je sais pu. En tout cas, joyeux Noël.

Cyndimartinrond

Par Cyndi Martin

camilleleblancrond

Source photo de couverture

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© La Fabrique Crépue. 2020. Tous droits réservés
Conception de site web - Effet Monstre