Menu

Mon 26 décembre sans le Boxing Day

Ça fait un bon 10 ans que je travaille dans les centres commerciaux (j’ai commencé ça jeune), ça serait cette année mon 10e 26 décembre que je laisse ma famille pis mes nouvelles pantoufles, pour aller vendre des rabais à des gens qui grimpent presque sur le grillage de la porte de mon magasin pour entrer avant tout le monde, pour avoir LE deal du siècle sur un T-shirt, une série-télé, une paire de bobette et je te laisse imaginer le reste. C’est pas grave si on en a pas besoin, au moins il y a 10 % de rabais, au moins c’est à deux piasses, au moins je paye pas les taxes…

Cette année me sera bien différente, je ne travaille pas le 26 décembre. Pis, sais-tu ce que je vais faire? Rester chez moi, profiter de ma fille, de ma mère, de ma sœur, de ma nièce, de mon chum. Prendre LE temps de boire mon café tandis qu’il est chaud, écouter des films collés, pis manger les restes du souper de Noël pis les chocolats qui restent du calendrier de l’avent de ma fille.

Je n’irai pas me battre avec plein d’autres humains pour des pourcentages de rabais ce qui, au bout du compte, signifie la mission de me trouver un parking, celle de me faufiler dans les magasins pour m’acheter un nouveau chandail (au moins c’était 2 pour 1 t’sais), et ensuite faire une file interminable avec des gens qui trouvent la file aussi interminable que moi, avec des faces de déterrés de lendemain de veille. Ben finalement mon chandail « gratis » va m’avoir coûté pas mal plus cher que de l’avoir acheté une semaine plus tard. Même si j’ai reçu une carte-cadeau, même si ma grand-mère m’a donné 50 $ hier.

Pis c’est correct de le faire si tu t’apprêtes à y aller, là, là. Tu donnes une raison à la personne de la caisse qui a lâché elle aussi ses pantoufles pis ses cousins pour te faire payer.

Le temps des Fêtes c’est la famille, les amis, les enfants… pas le rabais qui va être le plus gros, pas partir à la guerre du « C’est mon parking! ». Une famille ça se remplace pas, ça s’achète pas non plus. Faudrait commencer à vouloir profiter des gens de notre entourage avant de se battre pour une télévision, une console, une paire de bas. Dans le pire des cas, le 6 janvier, ça va encore être sur les tablettes et je suis certaine que ta carte-cadeau va encore être valide.

Mais ta famille, la semaine prochaine, sera pas peut-être pas dans ton salon ou dans ta cuisine. Pourquoi pas « starter » la tendance de la guerre de l’amour au lieu de la guerre des rabais, c’est pas mal plus confortable!

Ouvrir nos cœurs au lieu d’ouvrir nos portefeuilles, ça rapporte pas mal plus au bout du compte.

julielevesquerondAliceArsenaultrond

Source

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© La Fabrique Crépue. 2021. Tous droits réservés
Conception de site web - Effet Monstre