Menu

Donner autrement

« On n’est jamais heureux que dans le bonheur que l’on donne. Donner c’est recevoir. » — abbé Pierre

Aujourd’hui est une journée de consommation, en fait de surconsommation, de rabais dans les magasins et de gens qui se ruent de tous les côtés pour en profiter. Lendemain de Noël, et pourtant, ce Noël n’a pas été une fête joyeuse et chaleureuse pour tous… Je te lance une réflexion… Pourquoi ne pas apprendre à donner autrement?

J’ai envie de parler du don de soi, don que l’on oublie souvent en cette fête qui est devenue malheureusement un peu trop commerciale. Après avoir tant donné à ses proches, que ce soit en termes de cadeaux, de nourriture, d’objets faits par soi-même ou simplement en termes de temps, pourquoi ne pas donner à de parfaits inconnus ce que l’on offre à son prochain?

Si tu en as les moyens, il peut être intéressant d’acheter quelques chaussettes, mitaines, foulards, tuques et couvertures pour tous ces gens qui sont dans la rue et qui meurent de froid. Sinon, préparer une bonne quantité de cafés ou thés bien chauds, ou encore de soupe faite maison et les distribuer à ces mêmes personnes peut être tout aussi pertinent. Certains restaurants offrent même la possibilité de payer un repas à l’avance, et lorsqu’une personne démunie se présentera, elle pourra alors en bénéficier gratuitement.

Si tu n’en as pas les moyens, tu peux toujours donner de ton temps. Il existe des tonnes d’options pour le faire… Par exemple, passer l’après-midi avec des personnes âgées qui n’ont pas eu la chance d’être visitées à Noël et simplement discuter, faire du bénévolat dans un refuge qui déborde d’animaux abandonnés en ce temps des Fêtes, passer une journée à faire des activités avec des personnes souffrant de déficience intellectuelle ou même aller dans un organisme quelconque pour aider à faire la cuisine, animer des activités, etc.

Si tu as des capacités artistiques quelconques, tu peux toujours offrir tes services pour jouer d’un instrument de musique dans un CHSLD, fabriquer des cartes de souhaits et les distribuer à des gens dans la rue simplement pour le plaisir. Il existe des tonnes de choses et la seule limite est celle que l’on veut bien se poser.

Si tu le veux bien, prends le temps aussi de remercier avec le sourire chaque personne qui fait quelque chose pour toi cette journée-là. Que ce soit la caissière à l’épicerie, le chauffeur d’autobus, l’infirmière à l’urgence, la vendeuse au magasin, l’inconnu qui te tient la porte du métro, etc. Remercier ces gens, c’est aussi donner sa gratitude, et ça ne peut faire que du bien!

Enfin, une chose à laquelle on ne pense pas nécessairement, mais qui peut faire une grosse différence pour certaines personnes : le don de sang et de tissus. Si tu en as la possibilité, c’est quelque chose qui ne coûte rien, qui prend très peu de ton temps, mais qui peut être immensément précieux pour une famille ou une personne qui en a besoin.

Je pense que ce n’est pas juste en ce 26 décembre que nous devrions faire ce genre de choses, mais en prendre conscience est déjà un gros pas! Il existe des moyens de donner autrement qui valent beaucoup plus que des cadeaux matériels : après tout, donner de son temps, de son attention et de son amour, ça n’a pas de prix. Donner ainsi permet de rendre une personne heureuse, simplement parce que tu as pris le temps de le faire. Et ça, c’est quelque chose qui fait du bien à soi-même aussi!

Quelques idées supplémentaires :

Centre d’action bénévole de Montréal
Réseau Action Bénévole
Accès Bénévolat
Bénévolat à Montréal et Laval
Bénévolat au Québec
Oxfam Québec

catherinedesjardinsrond

Par Catherine Desjardins

genevievelamoureuxrond

Geneviève Lamoureux

Source photo de couverture

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© La Fabrique Crépue. 2021. Tous droits réservés
Conception de site web - Effet Monstre