Menu

La zoothérapie

Tu sais, toi qui a un animal, le bonheur que tu ressens à la minute que tu passes la porte d’entrée chez toi après une longue journée au boulot, parce que tu sais qu’il y a une petite bête à quatre pattes qui va être contente de te voir. Ces petits amours qui viennent se coller à nous sur le sofa sans qu’on ne s’y attende. Nos animaux domestiques réussissent, en quelques secondes, à nous faire sentir moins seul ou qui nous motivent à aller jouer dehors (beau temps, mauvais temps). Qui nous font rire par leurs comportements parfois assez étranges (je pense aux vidéos de chats).

Imagine maintenant un travail qui te permettrait de transmettre les bienfaits que te procure ton animal domestique à une autre personne. Ça existe me diras-tu? Eh bien oui! Cette semaine, je te fais découvrir un métier que j’affectionne particulièrement : la zoothérapie.

Un peu d’histoire…

Tout ça a commencé à la fin des années 1950, avec le psychologue Boris Levinson qui fut l’un des premiers à utiliser l’animal comme complément thérapeutique dans le cadre de ses consultations. Il a été prouvé que la présence de l’animal favorise la stimulation physique et sensorielle. Encore plus fort, ce contact peut diminuer le rythme cardiaque et la pression artérielle! Il a aussi été prouvé qu’avoir un contact avec un animal facilite les contacts sociaux et éveille la spontanéité ainsi que la joie de vivre.

La zoothérapie, c’est quoi?

Il s’agit d’une intervention qui s’exerce sous forme individuelle ou de groupe, à l’aide d’un animal entraîné par un intervenant auprès d’une personne, en vue de maintenir ou d’améliorer son potentiel cognitif, physique, psychologique ou social. Aujourd’hui, la zoothérapie, qu’elle soit encadrée par des spécialistes ou simplement récréative, prend de plus en plus d’ampleur, elle s’élargit à une vaste clientèle aux problématiques diversifiées, tant sur les plans physique et psychologique que cognitif. Parmi ceux qui bénéficient de cette approche, on retrouve les handicapés physiques et intellectuels, et les personnes présentant des problèmes d’apprentissage, de comportement et de santé mentale. On a également constaté les bienfaits des animaux sur les personnes atteintes de maladies neurologiques.

La zoothérapie et les personnes âgées

Dans ma famille, il y a mon oncle, ce drôle d’oiseau qui a un jour décidé de combiner sa formation de technicien en loisir avec son amour pour la race canine en créant des ateliers spéciaux avec sa meute de chiens dans les centres pour personnes âgés. Les gens qui vivent seuls, qui n’entretiennent plus de relations suivies avec d’autres, se sentent déprimés, voire inutiles, et perdent confiance en eux. Lorsque mon oncle débarque avec sa meute de 8 chiens dans les CHSLD, il leur offre des ateliers dans lesquels les résidents peuvent cajoler les chiens, leurs donner des commandements, en apprendre sur la race canine. Bref pour eux, il s’agit d’un moment privilégié de tendresse et qui les fait aussi reconnecter avec des souvenirs du passé. La réponse est très positive et, pour l’intervenant, c’est un moment de partage entre ses chiens et l’humain qui n’a pas de prix.

Si tu veux en apprendre un peu plus sur ce métier, je te conseille de visiter ces deux sites :

zootherapiemorin.com 

http://zootherapiequebec.ca

andreannemorinrondAliceArsenaultrond

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© La Fabrique Crépue. 2019. Tous droits réservés
Une réalisation de