Menu

Nostalgie littéraire : les romans jeunesse québécois 1990-2000

Si vous êtes dans la vingtaine ou début trentaine et que vous avez lu durant votre adolescence, les noms Anique Poitras, Dominique Demers, Tania Boulet, Élyse Poudrier ou Michèle Marineau vous sont fort probablement familiers. Voici donc une petite rétrospective littéraire pour les plus nostalgiques.

Anique Poitras

Connue principalement pour La lumière blanche et ses suites (La deuxième vie, La chambre d’Éden Tome 1 et 2), La chute du corbeau et sa suite l’Empreinte de la corneille.

romans jeunesse québécois
Source

romans jeunesse québécois
Source

J’ai été extrêmement attristée d’apprendre que cette figure si notoire de la littérature jeunesse nous a quittés le 19 décembre dernier. Anique Poitras a sans contredit marqué plus d’un jeune avec l’histoire tragique de Sara et Serge dans la série La lumière blanche, qui a remporté, sans surprise, plus d’un prix (sondage Communications-Jeunesse en 1997, Palmarès Livromanie en 1995 et 1996…). Si vous n’avez pas eu la chance de la lire, parlez-en à votre sœur, votre cousine, votre amie et vous allez vous rendre compte que c’est unanime. Plus d’une jeune adolescente en a été bouleversée. Par la suite, Mme Poitras marqua un autre grand coup, celui-là en 2003, avec la série Mandoline. Celle-ci, qui était un personnage secondaire dans la trilogie populaire, est maintenant la protagoniste. Encore une fois, l’écriture d’Anique en a rassemblé plus d’un et a remporté le prix du Salon international du livre de Québec en 2004 de même que le sceau d’argent du prix Christie la même année. Madame Poitras, votre départ laisse un énorme vide qui ne pourra être rempli de nouveau. Merci pour tout.

Dominique Demers

Connue principalement pour Marie-Tempête, Pour rallumer les étoiles et Ta voix dans la nuit.

romans jeunesse québécois
Source

romans jeunesse québécois
Source

Un mot : Marie-Tempête. Je ne pourrais dire combien de fois j’ai parcouru les pages de ce roman à succès en y cherchant des réponses à des questions que je ne savais pas en moi. L’univers de Marie-Lune, comme celui de Sara et Serge, a su toucher plusieurs femmes. Nous l’avons suivie de sa relation bourgeonnante avec Antoine en passant par les lettres de sa mère jusqu’à ses mois de grossesse déstabilisants. Je pense, en fait, que Marie-Lune se trouve en plusieurs d’entre nous et c’est pour ça que ce roman eu un si grand succès. À la sortie de Pour rallumer les étoiles, nous avons pu renouer avec cette héroïne tant aimée et mieux comprendre ses décisions. Les grands sapins ne meurent pas, tout comme mon amour pour la plume de Madame Demers.

Tania Boulet

Connue principalement pour Envers et contre tous, En plein cœur, Sur les pas de Julie, Sur la Pointe des pieds, Chanson pour Frédéric et Les naufrages d’Isabelle.

romans jeunesse québécois
Source

romans jeunesse québécois
Source

Je dois l’admettre, Tania Boulet me parait inarrêtable et ça m’impressionne. Étant toujours très présente dans l’univers littéraire jeunesse, elle livre la marchandise depuis plusieurs années déjà. Rappelons-nous, entre autres, de Clara et Julie qui avaient participé à une version un peu weird d’Alice au pays des merveilles, dirigée par le ténébreux et dreamy Pascal, ou bien de la relation conflictuelle entre Isabelle et sa sœur Marianne. Je me souviens de la première fois où je suis tombée sur un de ses romans à la bibliothèque de mon quartier, au tout début de mon adolescence. J’en suis sortie avec Chanson pour Frédéric entre les mains et je savais déjà à ce moment que j’étais tombée sur une mine d’or.

Élyse Poudrier

Connue principalement pour Des vacances à temps partiel, Un automne entre parenthèses et Une famille et demie.

romans jeunesse québécois
Source

romans jeunesse québécois
Source

Comme pour l’ensemble des auteures mentionnées dans cet article, les romans pondus par Élyse Poudrier n’ont pas laissé la jeunesse indifférente. Une famille et demie, son premier livre, aborde la réalité de multiples jeunes qui doivent dealer avec le fait de s’adapter à une famille recomposée. Je ne sais pas pour vous, mais il me semble que les divorces étaient très présents au tournant du millénaire et que c’était plus qu’approprié d’en parler. Par la suite, elle nous a transportés dans l’univers d’Anouk et de Gilligan dans Des vacances à temps partiel. C’était LA lecture d’été par excellence.

Michèle Marineau

Connue principalement pour Cassiopée, Les vélos n’ont pas d’états d’âme et Rouge Poison.

romans jeunesse québécois
Source

romans jeunesse québécois
Source

Récipiendaires de multiples prix, les œuvres de Michèle Marineau ne sont pas passées inaperçues. Que ce soit au côté de Laure Lupien dans Les vélos n’ont pas d’états d’âme, ou bien de Cassiopée, nos lectures étaient toujours mémorables. Je me souviens avoir été tant marquée par les épopées de Cassiopée et Marek que j’avais une envie folle d’apprendre le polonais et de partir à Tadoussac regarder les baleines. Le guts de Cassiopée m’avait beaucoup marquée et j’aspirais à être comme elle.

Et vous, s’ils ne sont pas dans ceux mentionnés ci-haut, quels romans québécois vous ont accompagné dans votre passage de l’enfance à l’adolescence ou bien de l’adolescence à l’âge adulte? Je veux tout savoir!

Mariedesrochersrond

Par Marie Desrochers

catherinejodoinr

Crédit photo de couverture : Marie Desrochers

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© La Fabrique Crépue. 2019. Tous droits réservés
Une réalisation de