Menu

Remèdes efficaces pour tous les maux de l’hiver

Rhume, gastro, engelure, courbature, mal de tête, sinusite, ampoule, grippe… bienvenue au Québec durant l’hiver!

Nos petits bodys ne sont pas épargnés durant les temps froids et plusieurs trucs maison peuvent nous aider à prévenir et à surmonter ces petites (parfois grandes) épreuves.

eau citron

On ne le dira pas assez : le lavage des mains et le respect des mesures d’hygiène (tousser dans son coude ou un mouchoir, porter un masque dans les lieux publics, etc.) sont primordiaux pour éviter la transmission de microbes. D’ailleurs, pour un bon système immunitaire, on doit également miser sur la saine alimentation et l’hydratation quotidienne, consommer peu d’alcool, s’assurer d’avoir un sommeil récupérateur, de s’abstenir de tabac et drogues, de même que de pratiquer l’activité physique régulière. Un apport régulier en vitamine C (qu’on retrouve principalement dans les fruits et légumes) aide aussi à renforcer l’immunité. Ce sont des conseils de base pour une bonne santé en général. Évidemment, les maladies chroniques entravent souvent les bonnes intentions, il faut être doublement consciencieux avec sa santé. J’ajouterais aussi qu’il est peut-être aidant de prendre le temps de relaxer tous les jours et de bien aérer votre domicile (même en hiver!)!

pilule

Les meilleurs conseils que je peux donner pour soulager les maladies qu’on attrape davantage l’hiver sont des trucs d’infirmière que j’ai appris à l’école et avec l’expérience. Dans un premier temps, il est important de bien s’alimenter en prenant des repas complets au moins trois fois par jour. Ensuite, on doit préconiser une bonne hydratation générale dans la vie de tous les jours. Sinon, la déshydratation peut survenir plus rapidement lorsqu’on est malade, et ceci s’accompagne de plusieurs symptômes (nausées, maux de tête, irritabilité, fatigue, etc.). Il peut être essentiel d’utiliser des solutions de réhydratation dès le début des premiers symptômes de déshydratation : 360 ml (12 oz) de jus d’orange pur non sucré + 600 ml (20 oz) d’eau bouillie refroidie + 2,5 ml (1/2 c. à thé) de sel (ICI). Il faut aussi dire qu’il est important de prendre du repos, de ne pas entrer en contact avec d’autres personnes afin d’éviter la propagation c’est-à-dire que lorsque vous avez des symptômes il faut rester à la maison, et ce, dès l’apparition des premiers symptômes puisque c’est assez contagieux (autant la grippe (ICI)) que la gastroentérite (ICI)), et pour le rhume prenez les précautions de base). Je vous suggère également de vous faire vacciner contre la grippe chaque année (et il faut éliminer la réplique « Je ne suis jamais malade et je n’ai jamais été vacciné! », car vous avez peut-être transmis le virus sans en être affecté parce que votre système n’a pas permis à la maladie de se développer). Alors, faites-le pour les autres, particulièrement si autour de vous il y a des gens à risque (enfants, aînés, personnes immunosupprimées, etc.).


Source
pilule

Il vaut toujours mieux utiliser la ligne gratuite 811 (ICI) afin de savoir si les symptômes que vous présentez méritent de consulter un médecin en clinique ou à l’urgence. Habituellement, la gastroentérite, le rhume, la grippe, entre autres, sont des maladies qui guérissent d’elles-mêmes, mais ce sont parfois les complications secondaires qui peuvent causer plus de trouble. N’hésitez pas non plus à vous informer sur des sites internet crédibles plutôt que de vous fier à des ouï-dire ou à des expériences semblables vécues par vos proches. Je conseille le site du gouvernement du Québec (ICI), ainsi que ceux des ordres professionnels des travailleurs de la santé, des pharmacies, des revues scientifiques et crédibles (exemples : L’Actualité et Protégez-vous).

Mes conseils personnels comprennent également l’utilisation de tisane et de thé, ainsi que la pratique du yoga pour maintenir une énergie corporelle. Et aussi, il faut absolument avoir à la maison un petit kit dans la pharmacie : thermomètre, médicaments pour la fièvre et les douleurs, sirop et pastilles, solution saline nasale (évitez les solutions avec de la cortisone qui peuvent irriter les narines/sinus et les rendre dépendantes à ces produits).

Patience, généralement c’est le temps que notre corps prend pour combattre les virus qui fait qu’on guérit!

virus

sarahmillerrondArianelehouxrond

Source 1 / 2 / 3 / 4

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© La Fabrique Crépue. 2019. Tous droits réservés
Une réalisation de