Menu

L’honnêteté

Cette semaine, une amie m’a dit quelque chose qui m’a fait réfléchir : « L’honnêteté n’est pas quelque chose qu’on peut manipuler à sa guise : elle est la même pour tout le monde, amitié ou pas […] La vie nous offre trop souvent l’occasion de mentir. » Ce sont probablement les plus beaux mots que j’ai entendus depuis un moment, mais, surtout, les plus censés.

C’est vrai que c’est facile de mentir pour fuir les problèmes, les embrouilles – la réalité. Tellement facile de dire ce que l’autre souhaite entendre, ce qui nous avantage, ce qui nous sort d’affaires. Tellement facile de bâtir une relation sur du faux, sur de l’illusion, pour ensuite se perdre et faire croire encore et encore qu’on ne voulait pas blesser, qu’on n’arrivait pas à sacrifier ce qu’on avait – rien.

C’est vrai que la vie nous présente les occasions de mentir une à la suite de l’autre sur un plateau d’argent. Mentir, ça permet de garder un plus grand cercle d’amis ; de toujours avoir une explication valable pour tout, de toujours avoir une justification, mais c’est épuisant et temporaire. Il vient forcément un moment où tout le monde est confronté à la vérité et où tout vol en éclat. C’est là que ça se complique et on brise la confiance. Bonne chance pour la retrouver.

À être constamment en train de courir après les réponses, après la vérité, on finit par oublier ce qu’on cherchait et ce qu’on veut réellement. À être trop blessé par la vérité, on finit par croire que de vivre dans le mensonge est idéal, que ça règle bien des problèmes. On doit faire un choix : « Truth in hatred or lies in love» (Maldito, Lies in love, The Indigo Kid). Je ne te dirai pas que, sur le coup, la vérité te feras du bien, mais, éventuellement, tu seras plus que reconnaissant d’avoir valu un franc parlé. On va se le dire, il n’y a rien de pire que d’avoir l’impression qu’on aurait du comprendre, deviner, voir les mensonges.

Je n’ai pas la réponse à tout, même que je suis bien loin de là. Je n’ai pas la recette pour faire durer les relations à travers le temps, à travers les tempêtes. Par contre, avec l’expérience, j’ai découvert que l’honnêteté est un ingrédient nécessaire à toutes les relations. Rien de sérieux ne peut se bâtir autour d’un mensonge.

Pourquoi ne pas assumer nos actes, nos pensées – notre personne? Pourquoi ne pas baser toutes nos relations sur du vrai, du solide? Choisissons ce qui semble juste ; l’honnêteté, c’est valable pour tout le monde, en tout temps.

Annieclaudebergeronrond

Par Annie-Claude Bergeron

Elodiedugatrond

Élodie Dugat

Source

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© La Fabrique Crépue. 2021. Tous droits réservés
Conception de site web - Effet Monstre