Menu

Toi, es-tu adulte?

Être adulte… concept abstrait tout de même. Dans les papiers, ça commence à 18 ans. Entre vous et moi, à 18 ans, j’étais LOIN d’être adulte et je crois même avoir régressé aux alentours de 21 ans (je sais que vous aussi, essayez pas).

Nous avons tous une relation amour-haine avec le statut d’adulte. À l’adolescence, on a hâte d’avoir ce statut qui est synonyme, croit-on, de toutes les libertés et de l’autonomie. Début vingtaine, on se sent immortel, jeune à jamais, ben loin d’être une madame ou un monsieur. Pis là, le 25 frappe. Ouch. Mi-chemin entre 20 et 30. Tu te retrouves devant la grande entrée du monde adulte et tu te demandes : « J’suis-tu vraiment rendu(e) là? ».

Comment sait-on qu’on est rendu adulte? Est-ce que ça arrive à un moment-clé ou est-ce progressif? Comme j’aime bien réfléchir à plusieurs, j’ai posé ben des questions à ben du monde.

À mes cadets, j’ai demandé : « Toi, quand seras-tu adulte? ». Pour les jeunes, le passage se fait à un moment précis : quand je partirai en appart, quand j’aurai fini mes études, quand j’aurai mon char, quand j’aurai ma « vraie » job, quand j’aurai ma maison, quand j’aurai des enfants…

À mes contemporains, j’ai demandé : « Toi, es-tu adulte? ». J’ai vite compris que j’étais pas la seule dans ce no man’s land entre l’adolescence et l’âge adulte. Pas tout à fait l’un, ni tout à fait l’autre. En transition. Je ne crois pas que quelqu’un ait réussi à formuler une phrase complète qui avait du sens.

À mes aînés, j’ai demandé : « Toi, quand est-ce que tu es devenu adulte? » et là, on tombe dans le joli : quand j’ai commencé à gérer mes problèmes de front au lieu de les contourner, quand j’ai compris que j’étais le seul maître de ma vie… Ici, adulte est synonyme de maturité.

Alors, au final, être adulte, c’est quoi? La réponse est un peu plate : ça dépend de chacun. Cependant, il y a tout de même certains petits événements qui te donnent un indice sur ta progression :

– Quand tu te fais appeler Madame par une caissière de 17 ans;

– Quand t’as une journée de ménage établie dans ton horaire de la semaine;

– Quand tu cherches une job et que tu regardes les avantages sociaux autant, sinon plus que le salaire;

– Quand tu utilises la formule « Ouais, les jeunes aujourd’hui… » plusieurs fois par semaine;

– Quand tu planifies ton samedi soir autour d’un super bon rabais chez St-Hubert que tu as trouvé dans le Publisac.

***

Quoi qu’il en soit, il ne faut pas avoir peur de vieillir et de devenir adulte. Des adultes hype, y’en a plein! Tu as le choix du genre d’adulte que tu veux être, l’âge n’est qu’un chiffre! Et si, pogné entre les deux, tu tiens vraiment à avoir un statut clair et défini, en attendant, je t’en donne un : tu es adulescent.

melisebriseboisrond

Par Mélise Brisebois

gabriellebernierrond

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© La Fabrique Crépue. 2021. Tous droits réservés
Conception de site web - Effet Monstre