Menu

MarSo Artiste Tatoueuse

J’aime le monde du tatouage, j’aime me faire tatouer, et surtout, j’aime connaître et comprendre le parcours des artistes tatoueurs. Il y a quelques semaines, j’ai eu la chance de m’entretenir avec MarSo et d’en apprendre davantage sur elle. En plus, Emilie et moi on a eu la chance de se faire tatouer, check!

IMG_0974 IMG_0973 IMG_0982

Crédit photo: La Fabrique Crépue

Quel style de tatouage fais-tu?

Je fais beaucoup de black work, dot work, line work. Je puise mon inspiration dans la vieille gravure, l’illustration minimaliste et le traditionnel américain. Je travaille presque uniquement en noir et c’est important pour moi de respecter mon style, c’est pour cette raison que je me charge toujours de recommander certains clients à d’autres artistes tatoueurs si leur projet ne m’inspire pas ou encore, ne correspond pas à mon style. Aussi, je tiens à dire que je ne fais aucune reproduction, c’est important pour moi de créer des pièces uniques, mais aussi, et surtout, de dénoncer et refuser le plagiat.

Comment a commencé ta passion pour le tatouage?

J’ai étudié en art (DEC/BAC). Au départ, mon intention n’était pas nécessairement de faire du tatouage, même si j’ai toujours été fascinée par ce métier. Je me suis vite aperçue que le métier de peintre n’était pas pour moi pour différentes raisons. Je te dirais que le tatouage m’a permis d’aller chercher le côté humain, le contact avec l’autre que je ne retrouvais pas avec la peinture seule dans mon atelier.

Influencée par le parcours de ma grande amie Myriam Bolduc, j’ai commencé la recherche d’un mentor. Après avoir encaissé quelques rejets suite à ma visite dans plusieurs salons de tatouage, Alexandre Laperrière m’a dirigée vers Patrick Ozillo d’Ancre Noire Tatouage, à Lévis (je les remercie d’ailleurs d’avoir contribué à faire de moi l’artiste que je suis aujourd’hui, chacun à leur façon).

Tatouer, c’est plusieurs choses, mais ce qui me frappe chaque jour de travail, c’est la relation de confiance qui se crée avec mon client dans l’élaboration d’une pièce qu’ils porteront toute leur vie. Encrer un événement, un être cher, ou toute autre chose importante pour eux avec mon art… c’est l’une des choses les plus gratifiantes qu’il me soit donné de faire.

Est-ce que tu te fais tes propres tatouages?

Je préfère de loin collectionner les pièces d’artistes que j’aime ou qui ont croisé mon chemin. J’ai cependant commencé mon métier sur mon genou gauche (c’est pas mon plus beau ah ah!) et je pense que tout artiste tatoueur devrait commencer ainsi. Selon moi, un tatoueur qui respecte le métier dans lequel il s’apprête à plonger avec passion doit débuter par ce rite de passage. C’est la marque de l’aventure de tes deux mains, des aiguilles, de l’encre et des canevas vivants (« so spiritual »!).

Quels sont les do’s & dont’s dans l’univers du tatouage?

  • Il est important de faire des recherches pour trouver l’artiste qui convient à ton projet et prend rendez-vous avec lui pour une petite consultation sympathique.
  • Prends le temps d’économiser ton argent pour avoir le meilleur tatouage et être certain d’être satisfait
  • Fais confiance à ton artiste. C’est une collaboration entre toi et lui. Laisse-le exécuter ton idée en lui donnant une marge de manoeuvre créative. Tu auras un meilleur résultat que si tu essaies de trop diriger sa création, parce qu’après tout, c’est nous les pros.
  • Je recommande à ceux qui vont se faire faire un tatouage de manger avant, de porter des vêtements super confortables (apporte une doudou s’il le faut et des « munchies » au cas où tu ais une fringale).
  • Ne presse pas ton artiste parce que tu as un rendez-vous 1 h après. Prends ta journée au complet ou demande à ton artiste des détails sur la durée de ton tatouage.
  • Ne flirte surtout pas avec ton tatoueur pour avoir des rabais, c’est vraiment ordinaire ça.
  • Ne panique pas quand tu vois le prix! Certaines personnes vont trouver ça dispendieux de se faire tatouer, mais c’est une œuvre d’art que tu vas avoir pour toujours sur ta peau. Sans compter le matériel, les heures de dessin, la recherche et l’expérience de l’artiste. Pense à ça.
  • Conseil de Mary Lynn : laisse du tip, c’est gentil!

Peux-tu me parler des tatouages flash à venir?

Avec ce qui se passe chez nos voisins du sud, mais également au quotidien dans ma vie en tant que femme, j’ai eu envie de préparer des flashs à saveur féministe ou qui célèbrent la femme tout simplement. Vous pouvez surveiller ma page Facebook pour voir la suite! Les pièces sont disponibles pour être tatouées (premier arrivé, premier servi). Je pense également à faire des prints et les mettre en vente sous peu.

Voici un aperçu!

jardin secret1 LADIESSHELL michelle safia

Dernières choses à savoir

Tu peux me contacter via ma page Facebook pour un rendez-vous et me trouver en basse-ville au Tatouage studio 1988!

P.-S. Oyé oyé, si t’as envie de m’inviter à faire un guestspot dans ta shop, que ce soit au Québec ou ailleurs, n’hésite pas à me contacter!

Questions en vrac… à Québec

Meilleur café : Nektar
Meilleur restaurant : Les pirates du Patentes et machins
Meilleur vin : Renard et la chouette ou Buvette Scott
Meilleure boutique : Deux22 et Séraphin
Toune du moment : Madame Gandhi – The future is female ou Junglepussy – Country Boy

marylynn

Par Mary Lynn Kimberly Kiley

catherinejodoinr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© La Fabrique Crépue. 2019. Tous droits réservés
Une réalisation de