Menu

Quand tu me tiens la main

Quand mon cœur se revire de bord mille fois par seconde parce que nos doigts se croisent s’entremêlent se mélangent se confondent pour la première fois.

Quand on décide de se lancer de sauter dans le vide, qu’on a peur pas mal quand même, mais pas tant parce qu’on sait qu’on va se rattraper.

Quand la paume de ta main se pose au creux de mes reins tout délicatement, sans jamais pousser, mais que tu me donnes l’élan pour foncer.

Quand la clameur la rumeur de la ville, hurlement et pétarade déchirent les tympans des gens endormis, sauf que je n’entends rien parce que dans tes bras l’agitation n’existe pas.

Quand le silence confie plus et raconte plus que le brouhaha des idées et des mots.

Quand les frôlements déclenchent chaleur et frissons et frémissements et que mon souffle se coupe parce que tout est là, tout, absolument tout.

Quand un sourire un murmure à mon oreille un squeeze sur mon épaule efface les traces de grogne et de mauvaise humeur.

Toi là, toi.

Quand tu rigoles que tes yeux brillent que je bois un verre de vin, ma tête posée sur ta poitrine mes jambes étendues, et que je comprends que j’ai loupé je ne sais combien de minutes des images et des sons de la télévision.

Quand peu importe l’endroit, parce que ta main serre la mienne, parce que mon cœur bat près du tien, je suis chez moi.

Quand tu dors et que tu inspires et que tu expires dans mon cou, et que moi je souris dans le noir, que j’essuie les larmes aux coins de mes yeux, parce que j’ai jamais laissé personne faire ça, pis que là, là, je réalise que ça ne me dérange même pas un peu.

Quand je catche que je m’abandonne pis que tu fais pareil. Surnaturel pis tellement vrai pis simple en même temps que ça déborde de beauté : tête, corps, cœur, âme.

Quand tu me tiens la main, chaque seconde chaque jour, même quand t’es loin.

T’es toujours là, amour.

marylenekirouacrond

Par Marylène Kirouac

genevievelamoureuxrond

Geneviève Lamoureux

Source

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© La Fabrique Crépue. 2020. Tous droits réservés
Conception de site web - Effet Monstre