Menu

Plus folles que ça, tu meurs : la soixantaine vue autrement

Plus folles que ça, tu meurs, un roman aux allures de Sex and the city qui met en scène des personnages senior, se dévore, parce qu’on s’y reconnaît malgré la différence d’âge.

Divorcée depuis déjà belle lurette, l’héroïne principale, Agnès, est une avocate prospère qui a sacrifié sa vie familiale et personnelle pour sa carrière. Sa fille, psychologue de profession, ne manque pas une occasion de lui reprocher son manque de succès sur le plan maternel en n’assumant pas son rôle de mère.

Plus folles que ça tu meurs roman

Approchant la soixantaine à reculons, les femmes qui font partie de son cercle d’amies ont tout réussi, sauf leur vie amoureuse. Elles partagent d’ailleurs les mêmes désirs : savourer à fond les belles années qu’elles ont devant elles et rencontrer l’homme idéal. Seules, indépendantes et battantes, elles se retrouvent généralement aux côtés de leur fidèle Veuve Cliquot pour passer leurs soirées à se raconter leurs conquêtes.

Parmi celles-ci, il y a Jeanne, une amie du collège, juge retraitée qui enchaîne les histoires sans succès dans ses voyages de croisières. Marie, qu’elle connaît depuis le premier de ses trois mariages, se spécialise dans les jeunes conquêtes sportives. Il y a également Pauline, qui cherche trop souvent les conflits avec les autres pour compenser son manque affectif, et Estelle qui, pour sa part, préfère les femmes. Finalement, il y a Leila, une Libanaise immigrée à Montréal depuis bientôt vingt ans qui tamise un peu toute cette folie par son tempérament plus sage et discret.

Agnès, de son côté, ne force pas les choses pour trouver le prince charmant et accumule plutôt les heures de travail acharné tout en essayant de reconquérir le cœur de sa fille. Le destin placera néanmoins sur son chemin l’homme qu’il lui faut…

Dans ce roman, Denise Bombardier nous montre avec franchise et tendresse le quotidien et les pensées des femmes modernes et post-féministes.

Voici une lecture légère parfaite pour s’évader avant de tomber dans les bras de Morphée!

Bonne lecture!

audreyfnadeau

Par Audrey F. Nadeau

catherinejodoinr

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestShare on TumblrShare on StumbleUponShare on LinkedInEmail this to someone

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© La Fabrique Crépue. 2017. Tous droits réservés
Une réalisation de