Menu

La St-Valentin : le point de vue du fleuriste

Comme chaque année, en cette fête céleste où cupidon enfile sa couche et descend de son nuage pour planter des flèches aphrodisiaques dans le derrière d’âmes redoutant la solitude, les hommes font la queue par centaines chez le fleuriste.

Je dis les hommes, oui, car mes quelques années dans le domaine m’ont permis d’ériger des stats rigoureuses : 98 % des gens composant la file chez le fleuriste le 14 février sont des hommes. Surprise, surprise!

Oui, les filles, il se peut que votre copain, votre fréquentation ou votre ex qui s’accroche aux braises d’une flamme qui autrefois fût bien vive ait quitté le travail 30 minutes plus tôt, ou encore, ait sacrifié sa pause dîner pour aller t’acheter une rose overpriced (les fournisseurs triplent leurs prix pour l’occasion).

Une marque d’affection émouvante, certes, mais également un parfait exemple de conformisme social… et un rappel d’à quel point notre société est dotée d’un dynamisme qui parfois nous dépasse.

On a besoin d’une date pour se rappeler à quel point on s’aime, que rouge est la couleur de l’amour et que les petites attentions, c’est le fun, ou pour faire office d’aide-mémoire qui te signale que ce soir, c’est you, yourself & you. Encore. #foreveralone

CATHERINE_KOTIUGA_ST-VALENTIN_gif1
Source

Dans une fleuristerie un 14 février, on en voit de toutes sortes. J’ai vu des ados dotés de tendresse visible pour leur première Valentine gratter leurs fonds de poches pour timidement acheter une rose, le regard plein d’attentes. J’ai vu des hommes en complet, clés de Mercedes à la main, payer un bouquet de roses préfait à 150 piasses, le nez dans leurs téléphones, ayant l’air de s’en calisser ben raide. J’ai vu des hommes aux goûts particuliers m’exiger d’agencer ensemble des fleurs qu’en temps normal j’aurais, d’un point de vue esthétique, avisé du contraire. Mais l’intention et le dévouement à la cause, le désir de personnaliser un choix de fleurs pour l’être aimé en ce jour spécial, c’est bien plus beau que la vaste majorité des bouquets. Sauf peut-être ceux à base de pivoines; nothing beats peonies. Or, j’ai même déjà servi un player de premier ordre qui m’a demandé de faire deux bouquets et d’y agencer des petites cartes; une s’adressant à Mélissa <3, et l’autre à Barbara <3 (noms fictifs). Ceci n’est malheureusement pas un cas isolé. C’est super malaisant pour une fleuriste, vous savez.

Comme tout autre jour de l’année, la St-Valentin nous démontre qu’il faut toute sorte de monde pour faire un monde. Et somme tout, c’est très divertissant.

Longtemps, j’ai considéré cette fête de l’amour comme étant extrêmement superficielle, commerciale et surtout très anxiogène pour les garçons envers qui on a souvent des attentes élevés.

Incarner une fleuriste m’a amenée, durant plusieurs années, à condamner cette fête. Sans compter que la journée de l’amour semble davantage affecter ceux qui la vivent en solo avec apitoiement et beaucoup de chocolat, que ceux qui sont en couple.

CATHERINE_KOTIUGA_ST-VALENTIN_gif2
Source

Avec du recul, toutefois, je réalise que dans le monde d’aujourd’hui, l’amour et les fleurs sont menacées. On opte pour des cadeaux plus flashy, mais moins symboliques. Trop d’aspects du quotidien sont priorisés au détriment du temps de qualité en compagnie de l’Être cher.

Hormis toutes les facettes critiquables de la St-Valentin, le message rappelant l’importance de l’amour, de s’attendrir, de prendre soin de l’autre qu’il porte est louable. C’est comme si une majorité de gens retrouvait l’essence du romantisme le temps d’une journée.

Mais souviens-toi que des fleurs, ça s’achète à l’année. Ton fleuriste du coin va être heureux que tu le fasses vivre. Et avec une belle fleur à offrir, petit train va loin, 365 jours par année.

CATHERINE_KOTIUGA_ST-VALENTIN_gif3
Source

Ah et les filles, n’oublions pas que les petites attentions cutes (fleurs incluses), à la St-Valentin ou ailleurs, ça va dans les deux sens!

catherinekotiuagarondcatherinejodoinr

Couverture : source

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© La Fabrique Crépue. 2021. Tous droits réservés
Conception de site web - Effet Monstre