Menu

Le cœur a ses intuitions

On parle souvent d’intuition féminine, d’une impression positive ou négative qu’on ressent jusque dans notre p’tit cœur. Personnellement, je ne pense pas que ça s’applique seulement aux femmes. Ressentir un pressentiment avant d’en avoir la confirmation, c’est universel. Ça vient des tripes. Savoir même quand on ne sait pas.

L’intuition qu’il y a quelque chose qui cloche avec sa date avant d’avoir la conversation : « J’pas prêt(e) à m’engager ». L’intuition que d’accepter ce shooter sera celui de trop (le message vient aussi de ton estomac). L’intuition que ton programme universitaire est fait pour toi… ou l’inverse. Ressentir à grand fouet qu’il y a quelque chose qui cloche ou pas.

Sentir son ventre tuer les papillons, juste d’une poignée de main. C’est plus facile de faire le tri en speed-dating, dans ce temps-là.

L’intuition que notre cœur va éclater en petits, petits morceaux, mais repousser le moment… juste une dernière nuit.

L’intuition, c’est d’avoir des feux de circulation entre le cœur et la tête. Avoir le vert dans le piton et l’exaltation qui vient avec, ou le rouge qui te crie de faire ton stop.

C’est un beau sentiment, l’intuition. Ton subconscient qui te parle, comme s’il avait pris un aller-retour, 3-4 jours dans le futur.

L’intuition d’une maman qui ne ment pas, qui sait quand t’as faim, chaud, froid, mal, le cœur brisé. L’intuition de béton chez la femme qui t’a mis au monde, toujours prête à sortir son armure d’amour pur. Elle sait tout. Toujours. Tout le temps.

Même quand on aimerait mieux qu’elle se trompe quand on revient ultra lendemain de veille à 16 ans (ça vient aussi de l’odeur de fond de tonne qu’on traîne sur notre carcasse d’ado).

L’intuition d’un papa qui ne parle pas beaucoup, mais qui dit toujours les bons mots au bon moment. Il sait, mais en silence, comme un vieux sage.

L’intuition amoureuse qui s’anime d’un croisement de paires d’yeux, d’un reniflement de parfum, d’un sourire rempli de sous-entendus. Les deux savent, mais personne ne veut le dire en premier. Et puis l’un a le feu vert et dit : « Je t’aime ».

L’intuition d’être à la bonne place au bon moment. Même si c’est d’être dans un bar à 3 h du matin ou dans un cours intéressant en après-midi. D’être à un spectacle de musique ou sur le bord d’une plage. D’être intuitivement poussé vers ce qu’on aime. Vers une soirée au musée ou un « apportez votre vin » avec sa meilleure amie.

Être profondément certain d’être un feu vert qui ne s’éteindra jamais.

florencevezinarondgabriellebernierrond

Source

One thought on “Le cœur a ses intuitions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© La Fabrique Crépue. 2021. Tous droits réservés
Conception de site web - Effet Monstre