Menu

Épopée artistique au Mois Multi

Larguez vos voiles et laissez-vous bercer par le courant artistique ayant pris d’assaut notre belle capitale. Je propose à tous les épicuriens de ce monde de savourer chaque seconde du voyage introspectif qu’offre le Mois Multi, un festival international qui rrend hommage au domaine des arts.

Aimy-Dumont_photo de couverture_22 février 2017

(Il vous reste encore 4 jours!)

Dès midi, entreprenez votre épopée culturelle au cœur de la salle Multi, située sur Saint-Vallier Est à Québec. Vous y découvrirez des expositions technologiques à l’accent transhumaniste, telles qu’Ada et 5RNP Étude humaine #1. En ce qui concerne la première exposition, je vous invite à entrer dans l’univers d’ADA, cette sphère gonflée à l’hélium qui, lorsqu’on tente de l’apprivoiser, projette sur les murs de sa cage une composition de dessins indéchiffrables. Ensuite, soyez projetés dans un monde absurde où l’être humain est étudié par 5 entités robotiques. Les bras robotisés ressemblent étrangement à des serpents alors que le sujet est victime du temps qui tarde à s’écouler. Ces machines insidieuses inspirent, malgré elles, l’admiration. Il y a quelque chose d’inquiétant au royaume de Patrick Tresset.

Art Robot White

Puis, laissez-vous tenter par les effluves réconfortants émanant du petit café perché au-dessus des escaliers rouges. Une fois la montagne rouge gravée, vos yeux se soûleront de la beauté baroque du Fastoche. Entre les murs pastel du Fastoche, le temps se suspend, s’accroche aux lèvres des épicuriens savourant l’instant présent. En ces lieux, chaque jour est un dimanche après-midi chaleureux.

Enfin, déambulez les rues du Vieux-Québec et emportez-vous par le flot de mots se fracassant contre les voiles du Navire général exposé à la maison de la littérature. Le clame de marbre, le décor minimaliste et la luminosité des pièces inspirent à la réflexion introspective. Et pour les plus aventureux, un amalgame de trésors lettrés se cache en haut des escaliers en colimaçon. Pour conclure votre périple, pourquoi ne pas laisser un peu de douceur à la communauté musulmane de Québec en nourrissant de mots encourageants l’arbre à souhaits?

aimydumontrond

Par Aimy Dumont

camilleleblancrond

Source photo couverture : Recto Verso

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© La Fabrique Crépue. 2020. Tous droits réservés
Conception de site web - Effet Monstre