Menu

J’arrête de boire pour un mois (partie 2)

Ça y est, j’ai réussi! Depuis un mois, je n’ai pas touché à une seule goutte d’alcool!

Un peu comme pour me défier moi-même, j’ai décidé de voir si j’en étais capable. Mais c’est aussi notamment à cause de deux initiatives vraiment (vraiment, vraiment) cool : le Dry January et le 28 jours sans alcool/28 Days Sober. Pour des détails plus précis, je t’invite à lire la partie 1 de ce texte, puisque le billet qui suit est un peu une rétroaction de mon expérience!

Les effets psychologiques

Je n’avais pas d’attentes précises sur le plan psychologique et c’est pour ça que j’ai été un peu surpris de tout ce qui se passait de ce côté-là.

J’ai observé, vers la deuxième semaine, un genre de manque.

Rien d’énorme, bien évidemment, mais un manque au sens où je commençais à m’ennuyer de boire un verre de vin en faisant des devoirs, de boire une bière à la fin d’une journée vraiment trop épuisante ou de boire un petit rhum & Coke pour relaxer devant un film.

Par contre, ce qui m’a vraiment aidé, c’est que j’ai eu l’incroyable chance de pouvoir réaliser ce défi avec ma colocataire, qui m’a soutenu dans les temps qui s’avéraient être plus « durs » pour le moral.

Et, au final, le manque ne se faisait plus sentir.

Je n’avais plus envie de boire du vin en étudiant, de boire une bière ou un drink en fin de journée.

Mais, en même temps… maintenant que j’ai terminé mon défi, j’ai quand même bien hâte de retourner à ces petites habitudes non-problématiques.

alcool plaisir boire
Source

Les effets physiques

Sans gros étonnement, ce n’est pas un mois qui va changer mon apparence physique de manière draconienne!

Je ne m’attendais pas à magiquement perdre 10 livres, grandir de 4-5 pouces et obtenir des abdos d’acier, alors, heureusement, je n’ai pas été déçu!

Par contre, j’ai été agréablement surpris de voir que ma peau devenait de plus en plus claire (un peu moins d’acné, si tu vois ce que je veux dire!) Aussi, et ça je crois que c’est l’effet que j’ai le plus aimé, j’ai eu un grand supplément d’énergie.

En effet, j’étais capable de me lever plus tôt (en fait, de dormir moins) et je disposais de beaucoup plus d’énergie pour passer au travers de ma journée. Incidemment, j’accomplissais plus de choses au courant d’une journée et j’avais moins besoin de caféine pour m’aider à survivre.

Aussi, je crois que le fait de me priver de quelque chose qui est néfaste pour le corps m’a fait réaliser que je devais commencer à prendre soin de moi (une de mes résolutions dans le but d’être mieux avec moi-même). Je suis personnellement super fier de moi parce que j’ai pris un abonnement dans un gym et je prévois travailler sur l’image que j’ai de moi.

plaisir alcool party
Source

Les effets sociaux

Probablement la sphère de ma vie personnelle qui a été le plus directement affectée par ce défi.

Au début, je me privais de sortir dans les bars (dans n’importe quel endroit où il y avait de l’alcool, en fait!) par peur d’être trop tenté de boire ou bien d’être influencé par mes pairs qui, probablement, ne lésineraient pas sur l’alcool.

Je me suis rapidement rendu compte que ce n’était pas la meilleure chose à faire. Je me suis senti isolé et un peu mis à l’écart, tout simplement parce que je me permettais de me sentir comme ça.

Vers la fin du défi, j’ai commencé à sortir et à ne pas avoir honte de dire que je faisais le mois sans alcool. J’ai arrêté d’avoir peur de me faire juger lorsque je disais : « Oh non, je ne bois pas d’alcool! » et j’ai arrêté de croire que les gens arrêteraient de m’inviter à leurs activités (voire de m’aimer) à cause de ça!

Bon, c’est sûr qu’en matière de nouvelles rencontres (ex. : une date), c’est pas génial. T’sais, avoir l’air du bizarre qui accepte d’aller prendre un verre, mais qui ne prend pas techniquement de verre, à proprement parler. Mais de l’autre côté de la médaille, ça a fait un sujet de conversation assez divertissant qui a mené à plein d’autres sujets.

Sérieux, c’est correct d’avoir l’air bizarre de temps en temps!

plaisir alcool party
Source

Bref, je suis vraiment très fier de moi, mais honnêtement… j’ai bien hâte d’aller m’ouvrir une bière ou une bonne bouteille de vin (ou les deux, pourquoi pas?)

C’est vraiment drôle à dire, surtout parce qu’on se fait souvent passer le message de manière un peu ridicule dans la vie, mais la modération, c’est réellement la clé.

alcool boire
Source

Guillaumelapierrerond

Par Guillaume Lapierre

veroniquelalanderond

Véronique Lalande

Source

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© La Fabrique Crépue. 2019. Tous droits réservés
Une réalisation de