Menu

Mes règles d’or pour une colocation réussie

Alors voilà, un de mes grands bonheurs, c’est ma petite vie d’étudiante dans mon bel appart’, avec mes deux précieuses colocs.

Ici, on vit et on laisse vivre, on s’implique dans notre vie commune, on s’dit tout et rien, on cuisine, on s’obstine juste assez, on accueille nos amis respectifs, on délire, on écoute de la grosse musique, on étudie à en être écoeurées, on prépare le café quand l’autre est plus pressée, on « pré-drink » et on « late-night-kraft-D » !

Et ici, on s’aime. (Quétaiiiine!)

J’ai donc pensé que mes petits trucs pourraient vous guider dans vos choix prochains et mettre du pep dans votre petite vie quotidienne de colocation, vous aussi.

Enjoy!

1- L’audacieux choix des colocs

Honnêtement, la majorité des duos de meilleures amies que je connais qui sont allés en appart’ ensemble n’ont pas aimé leur expérience.

Le best, c’est de te lancer dans la colocation avec des amies que tu connais bien, mais pas encore par coeur. Comme ça, toute l’année (et plus encore!) tu vas apprécier les découvrir, dans leurs belles qualités et dans leurs mignons mauvais plis.

2- Les règles de la maison

Le « boute » plus plate, mais essentiel : home rules; our rules! L’important, c’est de prendre le temps de nommer les choses, de décider ensemble si on place les couteaux avec les couteaux et les fourchettes avec les fourchettes dans le lave-vaisselle ou si on s’en fout complètement et que la personne qui le videra se démerdera!

Pour ce qui est des tâches ménagères, l’idéal est de faire des rotations de tâches hebdomadaires et de s’entendre sur la valeur de la tâche. Croyez-moi, chaque ménage a sa propre façon de faire le ménage! (HAHA!) Alors : celle qui range le salon doit-elle épousseter le derrière de la télé ou pas? Question existentielle. Réponse : sans doute!

3- Partager (awww!)

Ce qui est super chouette, c’est de ne pas hésiter à s’emprunter des trucs. Ça crée un climat vraiment convivial et ça m’fait sourire lorsque mon cell pop-up : « Je te vole un oeuf! ». Et plus tard, ça fera probablement sourire ma coloc aussi, quand je vais rentrer en petite panique dans sa chambre, désespérée, à la recherche d’un outfit pour ma date.

4- Nommer son appart’!

Pour créer un sentiment d’attachement, c’est un must! On peut lui trouver un nom entre deux insides, lors d’une soirée. Dans mon jeune temps, j’ai vécu au « Crazy Princess (drunk) Palace ». BON, je suis assez shameless de ce nom ridicule et juvénile, MAIS ça l’air que c’est ainsi que se résumait ma vie d’étudiante à La Poc-beach! Maintenant, j’habite « AU 841 » simplement. Notre beau 841.

5- Le wall

Dans vos éléments déco, pensez à un gros tableau style chalkboard. Dès qu’il y a un inside, un gag, une folie ou un souvenir, on l’écrit. Sourires et nostalgie garantis à la fin de l’année! En plus, ça distrait toujours la visite d’essayer de comprendre nos aventures et mésaventures!

Et les photos aussi! N’hésitez pas à imprimer les plus beaux clichés et pinez-les! C’est chou-chou-chou!

6- La fameuse boite à potins

Un classique du 841.

Au début de l’année, j’ai décoré une grosse boîte qui pourrait accueillir tous nos potins et ceux de nos visiteurs. Nous avons conclu une entente (dans notre blabla ennuyant sur le ménage…) qu’un post-it « croustillant » devrait être déposé dans la boîte lors de chaque retour de nos soirées arrosées. Aussi, lorsque le 841 reçoit pour un « pré-drink », les convives sont invités à écrire leurs petits scoops, leurs prédictions ou leurs envies farfelues (ou coquines!) dans la boite.

Pour la suite, nous ne savons pas encore ce que nous allons en faire. Probablement qu’une grosse soirée sera organisée et qu’on débouchera le mousseux en jouant à la piñata avec notre boîte! Rires garantis! Malaises aussi, sans doute… ☺

7- Vivez les fêtes

Autre petit truc qui a l’air cul-cul: profitez des fêtes de l’année comme vous le faites sans doute dans vos familles. À Noël, c’est chaleureux d’avoir des petites lumières, une nappe rouge et des bougies feuilles de gui. Profitez-en pour vous organiser un petit souper de colocs, jeux de société et gros film de filles. Vous pouvez aussi vous préparer des petits bas de Noël, rien de trop big, mais juste un petit quelque chose, une petite dose d’amour!

Et puis à Pâques, ça coûte 5$ acheter des cocos en chocolat et les cacher partout. Why not!?

Dans le même genre d’idée, mon ancienne coloc pourrait aussi vous parler du f-a-b-u-l-e-u-x poisson d’avril. Comme j’ai un vilain petit goût de vengeance qui m’vient, je vais sauter ce chapitre. J’vous laisse être créatifs!

8- Bonus : les voisins

Surtout si vous êtes étudiants, n’hésitez pas à aborder vos voisins en sortant les poubelles. Honnêtement, c’est super chouette de connaître le voisinage. Ça permet de faire des soupers de voisins en plus des soupers de colocs! Au Mont-Brome, on a rencontré des petits chicots fabuleux qui contribuent à notre grande vie d’appart.

J’vous garantie que ça me fait sourire aussi quand mon cell pop-up et que cette fois, c’est mon voisin qui m’demande : « J’peux t’voler un coco?! »

« VOÉLA! »

J’vous souhaite vraiment de vivre de quoi d’aussi fou que nous.

« Mi casa es su casa » ♥

Coraliefortinrond

Par Coralie Fortin-Bohémier

MarieeveJosephrond

Marie-Ève Joseph

Source photo de couverture

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© La Fabrique Crépue. 2019. Tous droits réservés
Une réalisation de