Menu

Adopter un chat : 5 choses à savoir

Il y aura bientôt plus de 2 millions de chats au Québec, c’est donc dire que beaucoup de foyers ont choisi d’accueillir un félin. Avant de faire le grand saut, il y a quelques règles de base à connaître et quelques recherches à faire afin d’offrir à votre nouveau compagnon un environnement idéal. Adopter un chat, c’est prendre sous sa responsabilité un être vivant et il faut prendre cette décision de façon éclairée.

Avant l’adoption : les critères à considérer

Âge

Le site Internet Youtube en est la preuve tangible : les chatons sont très populaires. Ils sont mignons, adorables, attachants, bref, tout simplement irrésistibles. Si vous adoptez un chaton, il devrait avoir passé au moins huit semaines avec sa maman. Ainsi, il n’aura pas été sevré trop tôt et il aura eu le temps d’apprendre à utiliser la litière. En plus, il saura comment socialiser avec ses frères et sœurs, sa maman lui aura appris à jouer avec modération et il aura commencé à développer ses comportements de jeu et de chasse. On ne doit pas oublier qu’un chaton vient aussi avec un désir presque constant d’explorer et de jouer, des griffes et de l’énergie à revendre. Soyez préparés mentalement à voir quelques objets abîmés!

Un chat adulte peut être tout aussi adorable que sa version miniature. Le grand avantage du chat adulte est que son caractère et sa personnalité sont déjà bien forgés et vous n’aurez pas de surprise après l’adoption. Ils sont aussi moins destructeurs que les jeunes et sont souvent déjà stérilisés et vaccinés.

Races

Il n’y a pas de race meilleure qu’une autre. Il s’agit de faire votre travail de recherche pour connaître les traits de personnalité de chaque race, leurs besoins particuliers, leurs maladies caractéristiques ainsi que les conséquences qui y sont reliées. Certaines races de chats sont apparues il y a peu de temps, leur pool génétique s’en trouve plus réduit, augmentant ainsi leurs risques de maladies héréditaires et congénitales. Pour plus d’informations, n’hésitez pas à contacter votre vétérinaire.

Si la race vous importe peu, vous pouvez toujours vous tourner vers un chat tout simplement appelé domestique. Ici, les choix sont infinis et chacun a un tempérament bien unique!

Les frais de départ

Assumons ici que le chat adopté est un jeune chaton qui n’a jamais vu une vétérinaire. Avant même de penser à opérer un animal, il faut le faire examiner et vacciner. Les vaccins permettront de protéger non seulement votre animal contre plusieurs virus et bactéries courants dans la population féline, mais aussi les autres animaux avec lesquels il sera en contact. Chaque endroit a son propre protocole de vaccination variant selon les maladies courantes d’une région donnée, selon le mode de vie de l’animal, etc. Contactez les différentes cliniques et informez-vous sur les coûts et les différents vaccins. Avec l’examen de santé, le prix de chaque rendez-vous de vaccination se situe entre 100 et 150$.

Ensuite, la stérilisation. Je ne le dirai jamais assez, il est ESSENTIEL de faire stériliser votre animal. Les rues et les refuges débordent d’animaux abandonnés, inutile de gonfler ce nombre en omettant de faire opérer votre minou. De plus, les matous non castrés dégagent une très forte odeur d’ammoniac lorsqu’ils urinent et les femelles en chaleurs peuvent être excessivement exaspérantes pendant leur période d’accouplement. Elles vocalisent 24h sur 24 pendant 7 à 10 jours toutes les deux semaines, de février à octobre. Pour les chats, une castration peut tourner autour des 75 à 150$. Pour les femelles, il s’agit d’une opération beaucoup plus délicate puisque les organes reproducteurs sont situés dans l’abdomen. Les coûts peuvent grimper jusqu’à 300$. Pour les chiens, la facture est souvent faite en fonction du poids.

Une fois à la maison : les essentiels

Litière

Il y a plusieurs critères à respecter lorsqu’on choisit l’emplacement de la litière, le type de bac et de substrat. En termes de quantité, la règle est d’une litière par chat + 1. Donc, 2 chats signifie 3 litières. Le substrat importe peu, tant qu’il est accepté par votre félin. Les litières en papier recyclé offre une alternative moins poussiéreuse à la litière de sable agglomérant traditionnelle. Le bac devrait être placé dans un endroit ouvert, facilement accessible et calme. Donc, pas juste à côté de la laveuse, votre chat risque d’être terrorisé s’il a besoin d’aller se soulager pendant le cycle d’essorage ! On devrait ramasser les besoins tous les jours et changer complètement le substrat une fois par semaine. À ce moment, on peut en profiter pour laisser tremper le bac 10 minutes dans l’eau chaude, puis le nettoyer avec un savon doux non parfumé ou du savon à vaisselle. Le bac devrait être changé environ aux 2 ans. Les litières couvertes peuvent incommoder certains chats et sont, en général, non recommandées par les experts.

Les jouets et griffoirs

Les chats ont l’instinct de chasse et de jeu très développé. Ils sont tout aussi intelligents que leurs compatriotes canins si on se donne la peine de les entraîner. Une bonne stimulation mentale est de mise. Évidemment, vous trouverez en magasin des centaines de types de jouets avec lesquels vous pourrez expérimenter. Par contre, il est important de mentionner que les jouets de style canne à pêche ou tout autre modèle muni d’une corde ne devraient être utilisés que sous votre surveillance. Nos amis quadrupèdes ont la fâcheuse tendance de manger les objets linéaires et cela peut entraîner de graves problèmes de santé pour eux et une facture salée pour vous. De plus, pour ceux qui ont encore leurs griffes, il faut comprendre qu’il s’agit d’un comportement normal pour les chats que de faire leurs griffes. Vous devez leur offrir des endroits désignés pour le faire en toute quiétude. Il faut varier les surfaces (tapis, cordes, carton, etc.), en mettre à l’horizontal, à la verticale et surtout, les mettre d’abord aux endroits qui conviennent à votre minet plutôt qu’à votre déco. Plus tard, on pourra déplacer le griffoir doucement vers l’endroit qui vous convient, mais il faut d’abord que le chat ait adopté l’objet. On peut aussi saupoudrer de l’herbe à chat sur les grattoirs afin d’encourager le chat à y aller. S’il est gourmand, n’hésitez pas à essayer de lui enseigner le « assis », « tourne » et « donne la patte » !

ROULEAU_CATHERINE_#1_13MARS

catherinerouleauarticle

marieevejosepharticle

 

Crédit photo : Catherine Rouleau

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© La Fabrique Crépue. 2019. Tous droits réservés
Une réalisation de