Menu

L’amour avec un grand A, ça existe vraiment?

L’amour, le vrai, celui qu’on surnomme l’amour avec un grand A : existe-t-il vraiment?

Comment savoir si l’amour que l’on vit est celui-ci? S’il est celui qu’on attend et qu’on idéalise depuis toujours?

Mes grands-parents m’ont légué le plus beau des cadeaux en me permettant d’être aux premières loges de leur grand amour. Ils m’ont permis de découvrir les étincelles qui prenaient place dans leurs yeux. Des étincelles qui auront brillé jusqu’au dernier souffle de ma chère grand-maman. De nos jours, l’amour comme le leur ne semble plus exister. Du moins, je suis toujours à sa recherche…

On dit que la clé pour construire une relation amoureuse durable serait les compromis. Qu’un couple complice, qui se supporte et qui fait des conciliations pour rendre heureux l’être aimé serait la base d’une relation durable.

D’un côté, on dit que l’âme sœur devrait être une personne avec qui l’on partage les mêmes intérêts et avec qui on pourra vivre les mêmes passions.

D’un autre, on dit que les contraires s’attirent et qu’un couple devrait se compléter afin de faire ressortir le meilleur de chacun.

On dit aussi que le couple idéal s’épaule et s’entraide dans les moments plus difficiles. Qu’il surmonte les obstacles de la vie, qui le rendent ainsi plus fort.

On dit finalement qu’aucun couple n’est parfait et que c’est en construisant une relation avec ses forces et ses faiblesses que son amour deviendra impérissable.

Peut-on réellement définir cet amour avec un grand A aussi facilement?

Par-dessus tout, on doit également penser à soi et être honnête quant à ses désirs et ses attentes d’une relation. On dit donc qu’il vaut mieux être seul que mal accompagné, si notre couple ne nous satisfait pas entièrement.

Je me demande alors comment connaître la limite de nos exigences?

Comment savoir si nos attentes face à notre partenaire sont exagérées ou si, à l’inverse, on a tout donné pour construire cette relation, mais que toutes les ressources ont été épuisées?

Vivre une relation solide, qui me procure les mêmes étincelles que celles de mes grands-parents, est mon désir le plus cher. Mais suis-je trop exigeante?

Est-ce que le gazon est réellement aussi vert qu’il ne le laisse paraître dans les couples de mon entourage? Est-ce moi qui suis trop idéaliste?

Comment savoir s’il est l’homme avec un grand H et avoir la certitude que cet amour existe véritablement?

Il suffit probablement d’y croire…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© La Fabrique Crépue. 2019. Tous droits réservés
Une réalisation de