Menu

En quête d’authenticité!

[…] Et si je vous demandais de vous présenter à moi. Je n’ai jamais vu votre profil Instagram, ni vos photos sur Facebook. Comment me décririez-vous la personne que vous êtes? À part de me dire votre prénom, votre nom, votre âge, votre statut matrimonial et votre profession. Qu’est-ce que vous me diriez de votre personne? Comment pourriez-vous vous définir en mots. Est-ce par votre relation amoureuse, vos réussites, vos intérêts, vos idées, vos likes sur les médias sociaux, vos biens matériels? En d’autres mots, qu’est-ce qui vous permet de vous définir comme personne résidant sur notre belle planète Terre?

Demain, si l’on vous enlevait tout ce que vous possédiez et l’on vous demandait de changer de profession ou d’occupation, est-ce que votre identité se dissoudrait? Votre perception de vous-même serait-elle vraiment différente? Nous, les humains, on a tendance à oublier le fait que notre existence est plus qu’éphémère. Le fait qu’on ne soit pas immortel nous fait peur. Alors, on se cache derrière le superflu ou l’artificiel pour combler nos « vides ». Parce que notre collectif se nourrit de feux d’artifice. Et en essayant de correspondre aux normes transmises par notre société, on se fabrique une image de nous-mêmes en se créant peu à peu un masque pour essayer de « bien paraître ».  La question ici est simple : est-ce que vous vous cachez derrière un masque?

Je suis en quête d’authenticité; j’ai envie du vrai. Du faux, je n’en veux plus. J’ai envie que vous soyez honnête avec moi. Si j’ai une feuille de persil entre les deux dents d’en avant, je veux que vous me le disiez. Je ne veux pas que vous me fassiez croire de ne pas l’avoir détectée. Ne me parlez pas de l’achat de votre dernière voiture, mais parlez-moi de VOUS. Que vous ayez une Mercedes Benz ou une voiture comme dans Les Pierrafeu (The Flinstones), je veux du vrai dans notre conversation. J’ai envie que vous me parliez de vos idées, de vos projets et de vos passions. Bref, de ce qui vous allume dans la vie. Parce qu’au final, vous ne l’aurez sans doute plus votre voiture dans 10 ans et la minute que vous l’achetez sa valeur déprécie, tandis que vos passions peuvent vous épanouir pendant toute votre vie (un si bel investissement…!)

On aime les décors affichés sur Instagram et Pinterest, mais aimons-nous notre chez-nous? On cherche l’inaccessible et l’inatteignable en se comparant à la pelouse bien verte de notre cher voisin (qui, soit dit en passant, met bien de l’engrais) et en essayant de projeter une fausse image pour bonifier notre vie aux yeux des curieux. Comme notre cerveau est conditionné à toujours en vouloir plus, on demeure des éternels insatisfaits. Alors, « plus » n’est jamais « assez ». On veut le plus beau toit, le plus beau chien, le ventre plat et le dernier Iphone85SWYZ. Bon ici, j’exagère. Mais pour en finir, quel est notre but, à nous, les humains?  D’exister pour paraître ou être?

feu d'artifice fête forêt randonnée

Ma quête vers l’authenticité n’est qu’à son début et m’amène à me poser cette question existentielle : sur mon lit de mort, qu’est-ce que je vais véritablement me souvenir? Après y avoir réfléchi, voici mes constats! Ce dont je vais me souvenir réellement ce sont les moments, pas le matériel. C’est la simplicité, pas le superflu. J’ai envie que mes relations avec les autres ne soient pas chimiques, mais bien authentiques. Je n’ai pas envie de porter un masque pour plaire. Tout au long de ma vie, je souhaite tout simplement vivre des moments avec des personnes authentiques. Voilà! On a tendance à se compliquer la vie, nous les humains, alors qu’on est « siiiii » petit dans cet univers « infiniiiii ». Le bonheur n’est alors jamais bien loin de nous!

One thought on “En quête d’authenticité!

  1. Enlève moi tout ce que j’ai, ce que je possède, je vais toujours être vivant… Si je suis seul, personne ne va me juger, mais quand je serai avec des gens, ils seront mes juges aux yeux du monde. Si je n’ai rien, je ne serai rien. Je ne deviendrai rien. Rien à manger… Sans avenir…
    Dans ce monde, on deviens ce qu’on nous donne à manger… Si tu manges tout ce qui t’entoures tu vas finir dévorée par tes illusions. Mais personne va remarquer, tout le monde fait pareil. Le monde ambitionne et attend d’être puni, comme un fumeur qui attend le cancer.
    Enlève moi ce que je ne possède pas mais ce que j’ai choisi, mes illusions, et je croirais mourir… Enlève-moi tout, enlève moi cette vie et je ne vais pas mourir, je vais vivre…
    Pour me rendre compte de ce que je suis…
    Reste juste à sauter à pieds joints sur ton Iphone.
    Salut bien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© La Fabrique Crépue. 2020. Tous droits réservés
Conception de site web - Effet Monstre