Menu

Je veux vivre au soleil

Si l’été est la saison des voyages, il va de soi que le printemps est la saison de l’organisation desdits voyages.

J’ai jamais ben ben voyagé.

Sauf que depuis quelque temps, j’ai ben ben envie de vivre au soleil. De tout sacrer là, de partir là où le soleil brille pour me réinventer un peu.

J’ai envie de donner à mon corps des vacances d’été. De laisser une constellation complète s’installer sur mes joues, de me perdre dans l’ondulation de mes cheveux, d’abandonner mon parfum pour les effluves de crème solaire. Je meurs d’excitation à l’idée de pouvoir comparer ma peau foncée à ma peau blanche de citadine mal amanchée en laissant le soleil me dessiner de ses rayons.

Ça te tente-tu de foutre le camp?

Se baigner dans le free spirit. Sauter dans l’eau pour qu’elle nettoie l’écume de nos pensées fatiguées. Elle va éclabousser partout jusqu’à tremper notre semblant de vieillesse qui essaie de nous faire croire à sa présence.

Abandonner l’odeur d’alcool pis de parfum cheap pour l’odeur de feu de camp pis de barbec’. Au diable ces foutus bars. Souhaitons la bienvenue aux soirées tamisées de lumière de feu. On le laissera brûler nos responsabilités en même temps.

Transformer les guitares en ukulélé, le rock en reggae.
Vivre la peau irritée, le coeur léger.
Rapetisser nos yeux pour filtrer le courant.
Emmitoufler notre coeur de légèreté et abandonner notre air stressé.
Tromper le temps et faire du moment présent notre amant.

Toi, moi, le soleil pis ben de l’imprévu.

J’suis prête n’importe quand, mon ami.

Photo de couverture : Source

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© La Fabrique Crépue. 2021. Tous droits réservés
Conception de site web - Effet Monstre