Menu

Voyager avec son chien

De plus en plus de gens voyagent avec leurs animaux de compagnie. Les voyages en VR facilitent cette tendance, mais même les grandes chaînes hôtelières et les campings suivent la parade en autorisant davantage les chiens dans leurs infrastructures. Bien que cela demande un peu de préparation et de compromis, voyager avec son chien est possible et surtout, tellement amusant! J’ai moi-même traversé le Canada d’est en ouest avec ma fidèle compagne canine l’été dernier et je vous partage ici mes conseils.

Préparation

Avoir le carnet de santé de votre animal avec vous est toujours une bonne idée. Il est aussi important de vous informer auprès de votre vétérinaire sur les maladies fréquentes de la région que vous allez visiter. Une protection supplémentaire contre les parasites (tiques, vers du cœur, etc.) pourrait être nécessaire. Un collier avec médaille de rage et votre numéro de téléphone est, bien entendu, un indispensable. Si vous envisagez faire de la randonnée ou marcher de longues heures dans les rues des villes, prévoyez de petites bottes légères afin de minimiser les dommages aux coussinets de votre chien. Un baume protecteur à la cire d’abeille peut aussi préserver les coussins contre les blessures mineures ou les brûlures de l’asphalte. Côté médication, vous pouvez garder à votre disposition un onguent antibiotique pour les éraflures. Si vous pensez donner des anti-inflammatoires, des anti-histaminiques ou des anti-nauséeux à votre chien, ne le faites jamais sans l’avis d’un vétérinaire. Ces drogues, même si elles sont en vente libre pour les humains, peuvent faire du dommage à votre compagnon canin si vous donnez la mauvaise dose. Les chiens ne métabolisent pas les médicaments de la même façon que nous et une simple dose de Tylenol, par exemple, peut s’avérer toxique et même mortelle.

Logement 

Si votre itinéraire est déjà prédéterminé, profitez-en pour réserver les hôtels, motels et campings d’avance. En effet, plusieurs hôtels ou motels n’ont qu’un nombre limité de chambres dans lesquelles ils acceptent les animaux. Certaines chaînes hôtelières, telles que Holiday Inn, Best Western ou Quality Suites, sont maintenant reconnues comme pet friendly. Il peut par contre y avoir des frais supplémentaires pour les animaux, souvent en raison du temps plus long nécessaire à l‘entretien de la chambre. Pour ceux qui comme moi préfèrent le camping, sachez que Parcs Canada accepte les chiens dans la majorité de ses parcs nationaux et de ses campings. Les exceptions sont souvent des territoires d’importance pour des d’espèces protégées (comme le caribou) ou pour la nidification de différents oiseaux. Au Québec, camper avec son chien est plus délicat. La SEPAQ opère depuis un an maintenant un projet pilote pour l’accès des chiens à ses parcs provinciaux. Les parcs Frontenac, Oka et Jacques-Cartier acceptent les chiens dans certains campings et sentiers seulement jusqu’en 2019. Après cela, selon l’impact que le projet pilote aura suscité sur la faune, la flore, et l’achalandage des parcs, on décidera si l’autorisation aux autres parcs s’étendra.

Voyage Chien Voyager Animaux
Crédit photo : Catherine Rouleau

Dans la voiture 

Tous les chiens aiment les promenades en voiture! Le nez dehors, les oreilles au vent, que pourrait-ils vouloir de plus me direz-vous? Honnêtement, c’est une chose de faire une petite promenade en ville avec votre chien mais c’en est une autre de parcourir 10 000 km. Certains chiens sont anxieux en voiture et ouvrir la fenêtre pour leur permettre de regarder en avant peut les aider. Par contre, ce n’est pas conseillé si vous roulez à plus de 70 km/h. Le vent pourrait leur causer de l’irritation aux yeux et créer une petite conjonctivite. De plus, votre chien devrait idéalement être attaché avec un harnais qui fera office de ceinture de sécurité. Le harnais doit servir à répartir l’impact sur le thorax, en cas d’accident, plutôt que sur le cou comme le ferait un collier. Bien sûr, des arrêts fréquents pour faire boire et faire les besoins de Pitou sont primordiaux. C’est aussi une bonne excuse pour explorer différentes villes et villages le long du trajet.

Un autre point important : si vous voyagez cet été, ne laissez jamais votre chien dans la voiture par une journée chaude ou ensoleillée. Une petite ouverture dans les fenêtres ou un bol d’eau ne sont pas suffisants pour l’empêcher de faire un coup de chaleur, une condition qui peut s’avérer mortelle. Essayez autant que possible de stationner la voiture à l’ombre et ne partez pas plus d’une vingtaine de minutes.

Traverser aux États-Unis 

Tous les chiens qui veulent traverser la frontière se doivent d’avoir une vaccination à jour pour la rage. Donc, ils doivent avoir un certificat de vaccination qui date de moins d’un an. Le vaccin doit être administré au moins un mois à l’avance, pour qu’il soit considéré comme efficace. Les chiots de moins de 4 mois ne peuvent théoriquement pas entrer aux États-Unis puisque le premier vaccin contre la rage se donne à 3 mois. Bien qu’il ne soit pas obligatoire selon le site du Centre For Disease Control, il est recommandé d’avoir un certificat de santé. Ce formulaire est rempli par votre vétérinaire et atteste que votre animal a été examiné et est exempt de maladies contagieuses. Les douaniers ont le droit d’exiger que votre animal soit examiné par leur vétérinaire s’il ne semble pas en bon état.

Voyager Chien Animal Voyage
Crédit photo : Catherine Rouleau


Crédit photo : Catherine Rouleau

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© La Fabrique Crépue. 2020. Tous droits réservés
Conception de site web - Effet Monstre