Menu

Qu’est-ce qui vient après le diplôme?

C’est drôle la vie, quand on y pense.

Tu nais. Tu t’amuses un peu.

S’enchaînent ensuite des dizaines et des dizaines d’années d’école qui finissent presque par te faire oublier les raisons pour lesquelles tu passes tes journées à écouter divers enseignants. Ah oui ! C’est vrai : tu étudies pour un jour cesser d’être à l’école et enfin vivre de ce domaine que tu connais, en théorie, par coeur.

Puis un bon matin, tu te lèves, tu vies ta dernière fin de session et ça te fesse en pleine face : tu seras diplômé.

Après une vie complète à te dire « quand je serai grand, je serai [insérer métier de ton choix ici] », un bout de papier va te crier à tue-tête qu’être grand, c’est pour maintenant.

Ok… Tu seras officiellement un adulte, tu auras un diplôme qui te proclamera auteur, médecin, avocat, enseignant ou whatever le métier.

Mais le passage d’auteur-médecin-avocat-enseignant de formation à auteur-médecin-avocat-enseignant de profession, il se fait comment ? Tu cognes à quelles portes pour te faire connaître ? Tu commences par où ?

Pendant des mois, tu as vu les jours défiler en ayant tellemeeeeeeent hâte de terminer ton dernier examen, de fêter la fin de ton parcours scolaire et de tomber dans le concret… Mais finalement, tu te rends compte que c’est franchement angoissant de ne pas savoir comment organiser tes prochains mois.

C’est particulier de voir à quel point l’excitation et la fierté peuvent cohabiter avec la peur de l’inconnu.

Toute ta vie, tu as voulu grandir pour faire tes propres choix… Pourquoi est-ce que soudainement, tu t’ennuies de ce temps où la route à suivre t’était confortablement imposée ?

Qu’est-ce qui vient après le diplôme ?

Poursuivre tes études à un cycle supérieur ? Recommencer dans un nouveau programme ? Tenter de te tailler une place dans ce milieu auquel tu rêves tant ?

En attendant de trouver l’emploi idéal, tu les paies comment tes factures ? Tu te trouves un job « correct » en espérant trouver quelque chose de mieux ? À partir de quand tu songes à avoir un plan B ? Est-ce qu’avoir un plan B, c’est dire adieu à ton rêve avant même de l’avoir réellement côtoyé ? Est-ce que te concentrer sur ton plan A, c’est de vivre la tête dans les nuages ?

Cher nouveau presque diplômé, la « vraie vie » te fait peut-être peur, mais dis-toi que si tu as eu assez de patience et de ténacité pour survivre à tous ces travaux d’équipe, à toutes ces fins de session qui t’ont fait oublier que tu avais une vie en dehors de l’école, à tous ces examens pour lesquels tu n’avais pas assez étudié et à toutes ces nuits blanches noircies de café, tu en auras assez pour te façonner un futur à la hauteur de tes aspirations.

On ne te l’a peut-être pas dit dernièrement, mais ça en prend du courage pour terminer un programme scolaire. Tu as réussi ; la suite te réussira aussi.

Donnes-toi le droit de prendre une petite pause et de respirer avant de planifier la suite de ta vie. Et n’oublie pas : rien n’est définitif. Tu pourras toujours revenir sur tes décisions et changer le cours de ton quotidien.

Félicitations pour ton diplôme, t’es hot!

Source de la couverture

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© La Fabrique Crépue. 2019. Tous droits réservés
Une réalisation de