Menu

Je ne suis pas une machine

C’est ma journée de congé, ma liste de tâches à faire possède une annexe. Le soleil brille dehors, mais j’ai pas le temps qui fasse beau. Faut que je pense à tout, tout le temps, tout faire, le plus vite possible.

Mais c’est pas possible.

C’est pas possible de faire tout en même temps, en 24 h. Le ménage de ta maison, faire de la soupe, un poulet rôti, sortir les poubelles, prendre une douche, donner un bain, faire ton ménage du printemps et de ton linge d’été de l’an passée en te croisant les doigts qu’il te fasse encore parce que t’as pas le temps d’aller magasiner. Et c’est là que tu te rends compte que les bottes de pluies de ta fille font plus, parce que cette année elle a mangé toutes ses croûtes, tu vas être pognée à y aller pareille dans les centres commerciaux, même si t’avais juste envie de rester chez vous en joggings plus ou moins propres dû à ton « popotage » de poulet pis de soupe.

Pis le lendemain ça recommence, tu rentres travailler, tu veux être la meilleure, tellement que ça te met toi-même une pression si lourde sur les épaules. Résultat, t’arrives jamais à tes fins, t’as jamais le sentiment du devoir accompli, t’arrives chez vous le soir, tu penses à ce que tu n’as pas fait, tout en te rappelant qu’hier pendant ta journée de congé t’as oublié ta brassée dans sécheuse pis faut que tu la recommences parce que ça sent l’humidité.

Ça fait qu’aujourd’hui, c’est ma journée de congé, je ne ferai pas le pliage, ni mon époussetage, parce qui fait beau, je vais aller prendre l’air pour mieux respirer. Je vais donner de la soupe en canne à ma fille qui va être super contente et, pour le reste, ça va se faire tranquillement pas vite.

Je ne suis pas un robot, je m’épuise pas mal plus vite.
Pis je sens que je commence à glisser vers le off.

Pour maintenant, je vais en prendre et en laisser, je vais fermer mes yeux et me permettre des erreurs, me calmer les nerfs, profiter du soleil qui réchauffe pis du vent qui respire.

La tempête va faire rage que je m’épuise ou non, et ça finit toujours de la même façon.

www.pinterest.com

One thought on “Je ne suis pas une machine

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© La Fabrique Crépue. 2020. Tous droits réservés
Une réalisation de