Menu

Je veux un chien (partie 2)

Il s’appelle Luigi. Le chien que l’on souhaitait tant. Notre nouveau pensionnaire. Le point de départ de notre famille.

Luigi est loin d’être un petit chiot excité pour tout et pour rien. Il a six ans et demi, ce qui signifie que nous n’aurons pas à nous lever à toute heure du jour et de la nuit pour le mettre propre. Il est déjà opéré et vacciné. En plus, il est dressé. Plusieurs préoccupations de moins pour un jeune couple qui en est à son premier chien et qui ne sait pas trop par où commencer.

Luigi est issu d’une bonne famille, avec laquelle nous avons eu la chance de nous entretenir en toute sincérité. Nous avons pu aller le visiter afin de voir si créer un lien avec lui était possible. Et, heureusement pour nous, la magie a opéré. On s’est choisi mutuellement en l’espace de quelques secondes.

Si on n’était pas tombé sur lui, on serait fort probablement allé nous promener dans les refuges pour aller à la rencontre du coup de cœur à aimer. Parce qu’adopter un animal avec un passé, c’est aussi avoir la chance d’en connaître davantage sur son comportement, ses réactions, ses besoins. Alors que, petit, c’est une surprise des plus totales !

Luigi est un chien de la deuxième chance. Qui ne demande qu’à poursuivre sa vie en compagnie de personnes qui pourront l’aimer et s’occuper de lui comme s’il avait toujours été là.

Il faut savoir oublier le préjugé qui dit que parce qu’une famille doit se départir de leur animal, ce dernier est nécessairement méchant, violent ou n’importe quelle autre caractéristique négative que l’on pourrait trouver. Ce sont, bien souvent, les animaux les plus gentils.

Oui, on le verra vieillir plus rapidement. Mais ça ne nous empêchera aucunement de nous y attacher. Et, au moins, quand son heure sera venue, on aura la fierté du devoir accompli. Celui de lui avoir permis de continuer d’être heureux. Jusqu’à la fin.

Quand, petite, je m’imaginais adulte, je me voyais sauver des animaux pour les ramener dans ma maison, avec mon mari et mes enfants.

On dirait bien que je suis en train d’écrire un nouveau chapitre de mon conte de fées.

Source

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© La Fabrique Crépue. 2020. Tous droits réservés
Conception de site web - Effet Monstre