Menu

La fameuse page blanche

Depuis quelques semaines, mon inspiration est disparue. Puisque dans la vie elle est souvent bien utile, c’est une phase qui me dérange. Lorsque mes émotions bloquent mes pensées rationnelles, je deviens souvent confrontée au manque d’inspiration. Tout ce que j’écris me semble fade, vide de sens, malgré le fait que je suis une tornade d’émotions et qu’en trois heures je peux vouloir danser, dormir et partir vivre en Colombie-Britannique. Je n’arrive pas à utiliser ces émotions et barbouiller un peu cette fameuse page blanche. J’écris trois phrases, j’en efface cinq. Ça me fait penser à mes travaux de fin de session du Cégep.

Dimanche dernier, je discutais avec Mary Lynn de cette fameuse panne d’idées en lui décrivant mes émotions partagées dans les dernières semaines et mon incapacité à écrire plus de trois mots. Elle m’a répondu que j’avais enfin mon sujet pour vous chers Crépus.

L’importance d’un lieu qui favorise notre créativité

J’ai fini par m’y faire, je suis incapable de créer si je suis dans une bibliothèque, un café ou tout autre lieu de ce genre où normalement je devrais être en mesure de me concentrer. Pour moi, l’inspiration se trouve toujours quand je fais une activité qui n’est aucunement censée me donner des idées. Il faut apprendre à se connaître et trouver CET endroit où nos idées se mettent enfin en place. Dans mon cas, c’est sur le divan, assise en Indien avec une tasse de thé pendant que quelque chose joue à la télé en bruit de fond.

Choisir le bon moment

Je me suis rendu compte au cours des études, mais aussi dans mon milieu de travail que l’on a tous des moments ou notre seuil de productivité est à son meilleur. J’ai une incapacité à être productive avant 9h AM. Par contre, à 23h30, je peux commencer à écrire pendant des heures. Cependant, il y aura toujours des facteurs que l’on ne peut pas contrôler. S’il est possible de modifier son horaire en fonction de ces moments, on peut grandement améliorer son efficience. En se respectant ainsi, l’inspiration peut être plus facile à trouver.

Trouver son bon état d’esprit

C’est certain que lorsque tu as une date de remise à respecter, il peut être possible que tu n’aies pas trouvé le « parfait état d’esprit » et que tu doives quand même rédiger. Et parfois l’inspiration va être plus difficile à trouver. Par contre, il est possible de rassembler des petits éléments, mais aussi d’éliminer les irritants. Fermer son téléphone, avoir payé ses comptes ou travailler dans un environnement en ordre sont souvent des favorables au fait d’acquérir un bon état d’esprit. Pour ma part, je sais que je suis incapable d’écrire s’il y a des objets qui traînent autour de moi.

Des petits trucs

Le brainstorming est souvent une bonne façon d’arriver à un résultat. Pour ma part, mon cellulaire est rempli de petites notes que je me laisse chaque fois que j’ai une idée sur ce qui pourrait être à développer un jour. Cette méthode peut être faite de plusieurs façons et c’est très personnel. L’arbre d’idées, lorsqu’on doit être plus méthodique, est aussi une méthode efficiente d’arriver à un résultat. On inscrit le thème central et on y rajoute plusieurs sous-thèmes. Si le concept vous intéresse, inscrivez « Mind Map » sur Google. Une multitude d’idées s’offrent à vous !


Source

Et voilà, j’espère que cela pourra t’apporter un peu d’aide et t’aider lorsque la prochaine page blanche se pointera le bout du nez. Il faut se rappeler que c’est souvent nous, dans notre environnement, qui ne fonctionne pas. Il faut se recentrer sur ce qui fonctionne habituellement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© La Fabrique Crépue. 2021. Tous droits réservés
Conception de site web - Effet Monstre