Menu

Tête de courge ou le potager urbain!

Si toi aussi tu as le goût de faire un peu d’agriculture urbaine, mais que tu sais pas trop comment t’y prendre étant donné que tu habites en ville, voici ma plus récente découverte que tu devrais adorer : Tête de courge!

Crédit photo: Tête de courge

J’ai eu le plaisir de m’entretenir avec la fondatrice et voici plus d’informations!

Comment a commencé Tête de courge?

J’ai grandi à la campagne et mes parents ont toujours jardiné en été et nous avions aussi une cabane à sucre; je jardinais et récoltais avec eux lorsque j’étais petite. Quelques-uns de mes oncles ont été, pendant près de 30 ans, des maraîchers bien connus dans le village de Lotbinière où j’ai grandi. Je les aidais aussi parfois à la récolte des framboises, choux, tomates et asperges. Maintenant, je jardine depuis une quinzaine d’années en ville, dans des jardins communautaires et sur les balcons des appartements où j’ai vécu. Ayant perdu, il y a deux ans, mon jardin communautaire du quartier Villeray, parce que j’ai déménagé dans Hochelaga, j’ai décidé de m’investir davantage sur mon balcon à l’été 2016 et j’ai débuté par un projet d’agriculture urbaine intérieure l’hiver précédent. J’ai eu de bons résultats, et j’ai eu envie de démarrer une entreprise avec mon amoureux James Archer, qui lui a de bonnes connaissances en ébénisterie. C’est ainsi que nous avons fondé Tête de courge en septembre 2016.

Peux-tu nous expliquer plus en détail ce que tu fais?

Tête de courge fabrique des structures en bois compactes, pratiques, durables et esthétiques pour jardiner en ville dans le but de rentabiliser les petits espaces. Nous visons surtout les balcons et les petites cours en offrant des potagers qui ne se déposent pas au sol, car parfois, les balcons en ville sont si petits que l’espace au sol est à peine suffisant pour mettre une petite table et deux chaises. Nous travaillons donc en verticalité le plus possible et avec des structures pouvant être installées au mur ou suspendues devant une fenêtre.

Crédit photo: Tête de courge

Nous pouvons aussi créer des potagers sur mesure, selon l’espace disponible chez les clients. Prochainement, nous souhaitons développer des systèmes avec irrigation automatique et des lampes DEL intégrées pour rejoindre une clientèle de restaurateurs et de commerces.

Nous souhaitons participer à la promotion et à l’établissement de l’agriculture urbaine de plus en plus populaire à Montréal et au Québec.

Quels sont les matériaux que tu utilises?

Pour notre gamme de potagers pour jardiner à l’extérieur, nous utilisons du cèdre rouge provenant de Colombie-Britannique. Le cèdre contient naturellement des huiles qui les rendent résistants aux dommages provoqués par les insectes, la pourriture et la moisissure. Nos structures peuvent durer entre 10-15 ans et peuvent être teintes au besoin après quelques années, pour raviver la patine du bois.

Les potagers pour jardiner à l’intérieur sont fabriqués en pin du Québec, vernis et teints (offerts en 4 couleurs). Nous utilisons aussi des tiges de métal dans la fabrication, ce qui donne une esthétique intéressante, un mélange rustique et industriel.

À ne pas manquer!

Tête de courge sera au rendez-vous horticole du Jardin botanique les 26, 27 et 28 mai. Leurs potagers sont vendus sur leur boutique en ligne, à la boutique Le Balconier sur l’Avenue Mont-Royal à Montréal et chez Croque Paysage à Val David.

*

En collaboration avec Signé Local.

Source photo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© La Fabrique Crépue. 2019. Tous droits réservés
Une réalisation de