Menu

Lâchez-nous avec ce concept de « féminité »

Your Body GIF - Find & Share on GIPHY

Je suis une fille.

La génétique m’a donné un sexe féminin. Les attributs de mon corps crient la féminité, mais c’est quoi la féminité, au juste? Est-ce qu’elle m’appartient automatiquement, en tant que femme?

Une recherche Wikipédia s’impose!

« La féminité est l’ensemble des caractères morphologiques, psychologiques et comportementaux spécifiques, ou considérés comme spécifiques aux femmes. Ils sont liés au sexe ou au genre, et fortement influencés, voire conditionnés par l’environnement socioculturel. On peut aussi la définir comme l’ensemble des comportements, des attitudes, auxquels on attribue le qualificatif de féminin. Si elle prédomine chez les femmes, elle existe aussi chez les hommes. Son lien au sexe est moins évident qu’il n’y parait. »

Plusieurs points se dégagent de cette définition. D’abord, les termes «considérés comme spécifiques aux femmes» puis, « conditionnés par l’environnement socioculturel » et enfin, « elle existe aussi chez les hommes ».

Donc, la féminité ne m’appartient pas obligatoirement et exclusivement en tant que femme. Une bonne chose de réglée.

Super Deluxe GIF - Find & Share on GIPHY

Pourtant, en cherchant « féminité » sur Google Images, je n’obtiens que de longues robes rouges, des fesses rebondies, des talons hauts et du maquillage.

Je suis une fille et pourtant, je ne m’associe pas à ces images. Suis-je donc masculine?

Pourtant, je me maquille, donc je suis forcément féminin(e)? NOT.

Mais si je fais de l’haltérophilie, suis-je forcément masculin(e)? NOT.

J’aime le scrapbooking et je m’intéresse aussi à la mécanique automobile. Merde, que suis-je?

Pourquoi donc faut-il mettre un genre sur les activités et les passions des gens?

Confused GIF - Find & Share on GIPHY

Ai-je le droit de faire carrière dans l’électricité sans perdre ma féminité? Ai-je le droit d’aimer la mode sans perdre ma masculinité?

Ah, et aussi, puis-je porter mon poil comme je veux sans qu’on y attribue un genre?

Oui.

L’autre jour, en procrastinant sur les Internets, je suis tombée sur une liste de choses chez les femmes qui plaisent aux hommes. En les lisant, je me suis rapidement dit que la femme qui correspond à tous ces critères n’existe pas encore sur cette planète. Pour être une «vraie» femme désirable, il faudrait donc être souriante et se promener 24/7 en talons hauts. Il faut être une femme mature pleine de formes qui ne porte pas trop de maquillage, qui n’est pas blonde, mais qui a les cheveux longs. Il ne faut pas avoir de pouvoir ni d’argent, mais il faut être enceinte et avoir du style. Il faut posséder un esprit vif et un scooter (oui, oui, un scooter! C’est sexy, ça a l’air.)

Maudite belle description de la féminité. #not

Pour moi, une femme désirable est une femme, point. Et de nos jours, elle peut parfois même être un homme!

Ne sommes-nous pas charmantes, appréciables et délirantes, toi et moi, avec notre jeunesse ou notre vieillesse? Avec nos courbes ou nos pas de courbes? Avec nos talons hauts ou nos Converse? Avec ou sans scooter?

Est-ce vraiment la féminité d’une femme qui définit sa beauté?

Non. Pas du tout, même.
(Prenez exemple sur la splendide Ruby Rose, reconnue pour son look dit « masculin ». She’s hot!)

Ruby Rose Féminité Masculinité Genres Femme
Source

Ton genre ne devrait pas définir ce que tu as le droit de faire et de ne pas faire.

Et ce n’est pas parce que tu ne corresponds pas aux critères d’une « vraie » femme que tu n’en es pas une.

Les #girlboss sont attirantes.

Les jeunes, les vieilles sont attirantes.

Les minces, les rondes, les noires, les bleues, les vertes.

Les sportives, les créatives, les entrepreneuses.

On est attirantes. Tu es attirante.

Voilà une deuxième chose de réglée.

Merci.

Source

 

2 thoughts on “Lâchez-nous avec ce concept de « féminité »

  1. Wow !!!!
    Merci pour cette mise au point. Enfin c’est dit. Tu es très inspirante et tu es une femme extraordinaire ne l’oublie jamais Parole de la maman de Savannah

  2. Bonjour,

    Vous avez bien raison. Ces concepts ne sont que des moyens confortables de ne pas se poser de questions. Sauf que les conséquences de cette oisiveté intellectuelle ne conviennent pas à tout le monde. Beaucoup de gens se sentent mal de ne pas avoir une place dans la société à cause de cette paresse d’esprit. La nature humaine n’a pas toute la souplesse qu’elle mérite d’avoir. Nous nous portons sur l’apparence et oublions qu’il y a quelque chose d’autre au-delà. Parfois, deux esprits s’entendent et leur corps n’y fait rien. Combien de fois j’ai été inspiré par des femmes simplement parce que c’est avant tout leur esprit qui transparaît à travers leurs actes et paroles. On se moque bien de leur apparence.

    Évidemment, cette dernière n’est pas inutile et est en connexion avec l’esprit. On affiche un peu ce qu’on est tout de même. Mais, être et paraître sont deux pôles sur un même axe et sont avant tout complémentaires.

    La féminité est un concept qui, comme la masculinité, souffre d’une définition. Et je ne met volontairement pas d’adjectif à la fin de ma phrase parce que vouloir définir ces deux concepts est justement ce qui les détruit.

    Dans de nombreuses philosophies à travers le monde, notamment en orient, on considère que nommer et définir une chose, c’est la perdre de vue irrémédiablement. La féminité et la masculinité sont des concepts qui se ressentent et qui n’ont pas lieu d’être attribués à un sexe biologique de façon automatique. Tout le monde est un savant mélange de ces deux choses. Quant à savoir où se trouve la limite, c’est déjà trop vouloir nommer les choses… en d’autres termes, ça nous échappera quoi qu’il en soit.

    Je pense que l’humain doit changer sa manière de voir les choses. Il doit élargir au maximum sa conscience des choses, savoir toujours plus, connaître l’existence d’un nombre toujours plus grand de choses, mais doit, en même temps se refuser à les cloisonner.

    Juste sentir l’existence des choses et percevoir ce qui se passe.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© La Fabrique Crépue. 2020. Tous droits réservés
Conception de site web - Effet Monstre