Menu

Perceptions décuplées

Ce soir, j’ai invité 4 dimensions à souper.

Nous sommes tous à la table.
Nous sommes donc cinq.
Moi y compris.

Nous sommes cinq mondes différents, cinq perceptions de la vie, cinq façons de voir les choses…
Nous sommes, à chacun de nous, une seule personne composée d’une multitude de versions.

À cet instant précis, nous sommes 5 versions de nous-même.

5 personnes à table, 25 versions d’êtres humains et 5 perceptions différentes.
Ce qui fait, en ce sens, une soirée décuplée.

L’agneau cuit au four, cette odeur me rend nostalgique.
Ma mère avait l’habitude d’en cuisiner beaucoup lorsque j’étais enfant.

Florence n’aime pas cette odeur, celle-ci lui rappelle celle de son dernier dîner raté.

Tout le monde est attablé.
La table est mise, j’ai pris la peine de sélectionner ma plus belle porcelaine, celle que j’ai rapporté d’Angleterre l’été dernier.

Felix n’apprécie pas cette porcelaine, il la trouve un peu kitsch.
Pourtant, moi je l’adore.

Le moment est enveloppant et agréable, il s’y dégage une légère atmosphère de gaité aux effluves de bonheur.

La seule vérité ce soir est évanescente, elle se situe quelque part entre la réalité de nos perceptions et celles des gens qui nous entourent.
Ce que nous voulons créer de cette rencontre et ce qu’autrui voudra bien en créer.

Nous vivrons tous une réalité bien différente, ne serait-ce que dans la subtilité.
5 réalités disposées dans le même espace-temps.

Tous et chacun ont leur opinion sur tout, c’est passionnant ces débats d’idées.
Florence et Félicia ne sont nullement d’accord et se complètent à la fois.
Ça rend le tout si captivant.
Mes yeux se posent sur lui.
Ses cheveux bruns que je trouve si séduisants, mais qu’il déteste tant.
Je suis amoureuse de l’homme qui prétend être ô combien stoïque et sérieux, mais qui n’est que douceur et mélodie à mes yeux.

Puis arrive le café crème.

Il n’y a pas qu’une seule réponse à une seule question, il n’y a pas qu’une seule réalité absolue qui dirige le monde.
En fait, il y a autant de réalités qu’il y a d’êtres vivants.

Les expériences forgent le réel de chacun.

Ce soir, il y a 5 réalités qui partagent un repas.
Un instant comprenant 5 perceptions ce même instant.

Parce qu’en vérité, il y a peu de chose qui ne soient pas discutables, rares sont les vérités absolues.

Parce que ce soir, chaque parole dite, chaque mot lu ainsi que chaque expérience vécue sera différente.

Elles sont forgées par le parcours de chacun, par les blessures vécus en chemin ainsi que les décisions prises tout au long de la vie…

Tout est relatif.

Source:

Les illustrations au trait culottées de Nimura Daisuke

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© La Fabrique Crépue. 2020. Tous droits réservés
Conception de site web - Effet Monstre