Menu

Comment devenir nomade numérique par SPK

C’est autour de popcorn, bretzel, bière et kombucha maison qu’avait lieu, jeudi dernier, le tout premier événement SPK d’une longue série à venir. Chaque mois, ces rencontres intimes exploreront une thématique différente liée à la culture de l’écosystème SPK. Ces discussions informelles permettront une réflexion et un nouveau regard sur les tendances.

Première thématique : « Devenir nomade numérique : mythes VS réalité »

Tu aimes voyager? Tu aimes avoir un horaire flexible? Travailler dans un bureau t’ennuie? Cette nouvelle tendance sera probablement une avenue intéressante pour toi.

Le nomadisme numérique, c’est une transformation moderne du travail. C’est comme un télétravail, mais plutôt que de travailler de la maison, c’est un infini de possibilités qui s’offre à toi : Chicago, Hawaï, Finlande, Allemagne, Portugal, Vietnam, Asie, Espagne, etc.

Manon, Émilie, Maxime et Charles sont des nomades numériques qui ont su nous transmettre leur passion pour le travail en voyageant. Chacun d’eux a un parcours complètement différent. Alors que Charles a quitté pendant 4 ans en ne laissant rien derrière, de son côté, Manon part à l’occasion pour des périodes d’environs 4 mois.

Mais comment faire pour se construire un horaire de travail en étant dans une ville complètement différente de la nôtre et loin de notre équipe de travail?

On veut explorer, visiter et profiter de la ville dans laquelle nous sommes, non?

Détrompez-vous! nos nomades numériques avaient plusieurs moyens à nous proposer. Manon, par exemple, a un parcours bien défini de sa journée. Elle la débute en visitant, s’arrête ensuite dans un café pour y travailler un petit 3 heures, continue ses visites dans la ville, et s’arrête finalement à un autre café pour compléter sa « journée de travail ». Pour d’autres, c’est plus facile de travailler une journée « normale » de travail et partir ensuite à l’aventure. Certains s’accordent tout simplement des journées de « vacances » comme ils le feraient ici. Il suffit tout simplement de trouver la formule adaptée pour soi et selon le type de voyage que l’on souhaite.

Le décalage horaire peut cependant demander de jongler avec la réalité du fuseau horaire de l’entreprise : une réunion matinale sur Skype avec l’équipe, alors que, pour le nomade numérique, c’est la nuit, requiert un peu d’adaptation, mais c’est possible.

Le plus difficile selon eux demeure la solitude. D’un côté, il est intéressant de se retrouver seul et d’apprendre à se connaître réellement. D’un autre côté, il est important de briser la solitude et se mêler à la masse.

Leurs conseils pour se lancer dans l’aventure :

  • Se questionner sur ce que tu désires réellement de cette aventure et ce que tu es prêt à sacrifier pour ce mode de vie;
  • Se joindre à des communautés pour briser la solitude (Nomadlist, Worldpackers, Workaway);
  • Partir avec des clients et un travail qui te le permet afin de te garantir une certaine sécurité financière;
  • Ne pas le faire à moitié et vivre pleinement le trip.

Pour en connaître davantage sur leur parcours, c’est ICI.

Restez à l’affût pour les prochains événements qui auront pour thèmes :

  • S’inspirer de la philosophie agile au quotidien
  • Tout ce qu’on ne dit pas sur la monétisation d’un blogue
  • Design éthique VS psychologie persuasive
  • La culture d’entreprise, plus que des skates et des bean bags

One thought on “Comment devenir nomade numérique par SPK

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© La Fabrique Crépue. 2020. Tous droits réservés
Conception de site web - Effet Monstre