Menu

Assouvir la curiosité ou respecter le droit à la vie privée?

Je ne ferai de cet article ni la morale à qui que ce soit ni une publicité pour tous les médias. Je tiens plutôt à apporter une réflexion quant à notre soif de comprendre, de découvrir et d’élucider certains mystères. Nous, les humains, nous nous avérons être les plus grosses commères que la Terre ait portées. Mais jusqu’où ce besoin si grand de savoir devrait-il aller?

Et c’est là que certains médias entrent en jeu dans ce débat. Vous savez, les médias qui interrogent les membres de la famille d’une personne qui est morte dans les dernières heures. Ces médias qui tentent d’aller prendre quelques photos sur les lieux d’un attentat quelques minutes après celui-ci. Oui, vous direz que c’est du sensationnel, mais à quel prix?

Malheureusement, cela se fait souvent au prix de la vie privée des personnes impliquées. Il est regrettable qu’une mère en deuil doive parler au Québec entier pour expliquer le meurtre de son enfant alors que cet événement vient tout juste d’arriver. Ou alors – comme c’est arrivé au cours des derniers jours – qu’une femme qui vient de retrouver sa sœur doive absolument dévoiler les moindres détails de son histoire pour assouvir la curiosité. Peut-être qu’elle doit rassurer la population qui l’a tant aidée à chercher sa sœur, mais ne doit-elle pas d’abord prendre le temps de retomber sur Terre, tranquillement?

C’est aussi le cas pour les vedettes qui doivent constamment exposer leur vie privée au monde entier. La transparence dans sa forme la plus exagérée semble devenue un critère pour être un bon ou une bonne artiste. On oublie parfois que ces personnes sont comme nous et qu’elles auraient besoin de garder bien des choses pour elles parfois.

Je termine en mentionnant qu’à mon avis la vie privée d’une personne passe bien avant la curiosité malsaine de la population. Je crois que notre devoir est de se demander si nous devrions réellement donner de l’attention aux genres de nouvelles qui vont à l’encontre de nos valeurs fondamentales. Laissons donc aux personnes, qu’elles soient vedettes ou non, la chance d’avoir leur jardin secret comme tout le monde et le pouvoir de décider elles-mêmes ce qu’elles divulgueront ou non.

Source photo de couverture

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© La Fabrique Crépue. 2019. Tous droits réservés
Une réalisation de