Menu

Ma passion inavouée pour le sexe

Ok, à première vue, avec ce titre, on dirait que mon texte s’enligne pour une confession d’une accro du sexe. Une confession d’une nymphomane. Une confession d’une femme jamais satisfaite, peu importe la quantité de sexe qu’on peut lui donner.

Or, il n’en est rien! Je te rassure (surtout toi, papa ou maman, si tu lis ça!) ça n’a rien avoir avec une obsession sexuelle.

Je me lance! J’ai une passion folle pour la sexologie, pour le sexe et pour le monde qui l’entoure. Selon Le Petit Robert, c’est l’étude médicale de la sexualité et de ses troubles. Mais, en fait, je m’intéresse à bien plus que ça! J’aime connaître les différentes pratiques qui existent, savoir des mythes sur la sexualité et découvrir des idées que je ne connaissais pas.

Le sexe, sans tabou. C’est ce qui m’intéresse! Sans commencer à faire un billet d’opinion super engagé dans la cause sexuelle, il faut arrêter de capoter avec ça, car le sexe est tout ce qu’il y a de plus naturel. La preuve : tous les animaux de la planète se reproduisent. Ça adonne juste que, pour la race humaine, en même temps d’avoir des fonctions pratiques, on y donne des fonctions… comment dire? Amusantes? Divertissantes? Plaisantes? T’sais, ça procure un certain plaisir, disons.

Et pour étancher ma soif de connaissance sexuelle, j’ai récemment découvert une série que j’ai littéralement dévorée. Il s’agit de Sexplora, une série qui traite de la sexualité sous plusieurs angles. (Je les ai d’ailleurs tous trouvés hyper pertinents!)

Animée par l’audacieuse Lili Boisvert, SEXPLORA, c’est la rencontre de la science et de l’irrévérence pour parler de sexualité, avec sérieux, sans tabou ni jugement, mais toujours avec un sourire en coin. Parmi les thèmes abordés dans le cadre de cette nouvelle saison : les seins, la bisexualité, le plaisir au masculin, les fesses, les ITS, la pornographie et la domination. […]

Source : Sexplora, À Propos

Il y a jusqu’à maintenant deux saisons (Psst… on a récemment su qu’il y aurait une troisième saison! Yeah!) et chaque épisode dure un peu plus de vingt minutes. Sexplora remet les pendules à l’heure quant à la place de la sexualité dans la vie de gens et situe les faits au sein d’un amalgame socio-démo-psycho-biologiques.

Source de la couverture

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© La Fabrique Crépue. 2020. Tous droits réservés
Conception de site web - Effet Monstre