Menu

Destination Tadoussac

Je reviens à peine d’un voyage de deux semaines au Nicaragua, que je voudrais déjà repartir. Presque chaque jour, je regarde les billets d’avion pour n’importe où : les endroits à explorer dans le monde me semblent infinis et j’ai soif d’aventures et de découvertes plus que jamais.

Je ne suis pas la seule, je le sais bien. Et je sais aussi que je ne suis pas la seule à ne pas pouvoir m’évader quand bon me semble (c’est-à-dire à peu près 100% du temps).

Quand mon besoin de liberté cri trop fort et que je ne dispose que d’un week-end, il existe un endroit où j’aime particulièrement m’échapper. Peut-être y es-tu déjà allé, peut-être le découvriras-tu très bientôt. C’est un endroit qui ne demande ni passeport, ni vaccins, un petit coin de notre pays, rempli de merveilleux…

Pour t’y rendre, c’est simple : à partir de Québec, tu suis la 138 pendant 215 km; quand la route arrête, tu prends le traversier et là, tu te régales les yeux de la magnificence du fjord.

Grandiose, je te dis, rien à envier à nulle part ailleurs dans le monde.

Le vent du large va te rougir les joues, te mêler les cheveux et peut-être te faire sortir ta petite laine d’alpaga, mais tu vas vite oublier l’air frais quand l’odeur saline va se rendre jusqu’à ton âme, dans une première puff exaltante

V’là la liberté.

Et puis, si tu mènes une bonne vie, peut-être apercevras-tu des formes blanches au-dessus de l’eau, un peu comme des petites vaguelettes, mais qui restent plus longtemps : ce sont des bélugas.

Eh oui. C’est comme ça que tu entres à Tadoussac. Rien de moins.

Là, tu vas te trouver un petit gîte coquet, rester à l’auberge de jeunesse ou encore faire du camping.

Tu vas te promener dans les deux, trois rues du village (le plus vieux au Québec!). Au début, tu vas trouver ça petit, mais après quelques heures à peine, le Grand Hôtel au toit rouge, la Petite Chapelle en bois et la promenade avec vue sur la baie te sembleront si familiers que tu appréhenderas déjà le moment où il faudra repartir.

tadoussac ville paysage
Source

Tu vas passer au moins un après-midi sur la plage à profiter du soleil et de la vue, de préférence en pique-niquant, avec fond de musique improvisée (on trouve toujours un flûtiste, un guitariste ou un joueur de tam-tam à Tadoussac, il suffit de tendre l’oreille).

Tu vas essayer de te rendre aux dunes de sable (les plus hautes au Canada!) et tu vas les descendre en courant comme un gamin, parce que c’est juste trop plaisant. La vue vaut aussi qu’on y prenne l’apéro jusqu’au coucher du soleil, soit dit en passant.

fleuve plage soleil
Crédit photo : Héra Ménard

Tu vas terminer cette merveilleuse journée par une soirée bien arrosée (les soirées finissent souvent bien arrosées à Tadoussac), peut-être au Gibard… et le lendemain, même si tu n’auras pas dormi beaucoup, tu voudras aller faire ton yoga sur la Pointe-de-l’Islet.

Y’aura toi, le soleil dans ta face pis le bruit des vagues et des oiseaux. C’est tout. C’est tout ce que tu auras besoin. Et tu remercieras la vie pour ce moment parfait.

fleuve coucher de soleil
Crédit photo : Héra Ménard

Comme tu vas t’être levé tôt, tu vas avoir le temps d’aller en excursion voir les baleines de près : autre moment de grâce. Sauf si tu n’en vois pas… mais ça, c’est le plaisir de l’imprévu!

Et si tu t’y trouves pendant le très réputé festival de la chanson de Tadoussac, il y aura de l’action, du monde et surtout de la musique absolument partout, il faut le vivre au moins une fois dans sa vie. Juste déambuler dans le village est un plaisir en soi.

foule plage été
Source

Et puis, plusieurs fois, ça va te frapper à quel point la vue est magnifique. Tu vas réaliser que le temps ne file pas à la même vitesse, qu’il flotte dans l’air quelque chose de pas comme ailleurs, de magique. Tu vas te sentir à la fois complètement déconnecté de tout ce qui peut être superficiel et soudain plus connecté au vrai, plus groundé.

Je te le dis, il se peut que tu veuilles rester plus longtemps, même ne jamais retourner d’où tu es venu.

C’est ça que ça fait, Tadoussac.

fleuve coucher de soleil
Crédit photo : Héra Ménard

Crédit photo de couverture : Héra Ménard

One thought on “Destination Tadoussac

  1. moi même qui est née ici j’appelle sa le berceau de mon enfance oui c’est une place qui ne ce décrit pas il faut le voir on ne ce fatigue pas de regarder merveilleux venez vivre des heures de bonheurs vous repartirez le cœur plein de beaux rêves et de bonheurs

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© La Fabrique Crépue. 2019. Tous droits réservés
Une réalisation de