Menu

Ces amitiés que l’on brise

Il y a environ trois semaines, voire un mois, j’ai eu un gros froid avec mon meilleur ami. À la suite d’un enchaînement de mauvaises décisions, un geste en a entraîné un autre et tout a dérapé si rapidement que la situation est rapidement devenue hors de mon contrôle.

Ce « gros froid », comme je le nomme si bien, est survenu après une erreur de ma part, et, depuis, on ne se parle plus.

Quand je dis qu’on ne se parle plus, c’est bien évidemment selon les diverses extensions qui ponctuent la vie des jeunes du millénaire : plus de likes sur Instagram, plus de partages de memes, plus de batailles de gifs par textos, etc.

Non seulement on ne se parle plus, mais quand on se croise à quelque part, on n’ose même plus se regarder. Plus de sourires, plus de gestes de la main. Plus rien. Nous étions si proches, pourtant. Ça me blesse énormément, principalement parce que je ne comprends pas à quel point on peut détruire une relation si géniale et, d’un coup, devenir de parfaits inconnus.

J’ai bien essayé de m’excuser, d’expliquer mon point de vue, de demander pardon… Rien n’a semblé marcher.

J’ai droit au mutisme total de ta part depuis cette gaffe monumentale.

Il y a un malaise persistant qui pèse sur mes épaules et, je ne sais pas pour toi, mais moi je commence franchement à crouler sous tout ce poids. Je m’épuise lentement de ne plus savoir à qui me confier de telle ou telle chose.

J’ai toujours le réflexe de te texter une anecdote de ma journée parce que je sais que tu me répondrais quelque chose dans le genre : « Bitch I can relate. » ou  « Veux-tu aller marcher, qu’on en parle? »

Parfois, il me prend l’envie d’aller me percher sur le toit d’un quelconque bâtiment, mais j’ai l’impression que ce ne serait pas la même chose sans toi qui se moques de mes capacités à grimper dans une échelle.

Quand j’ai su que notre série préférée, Sense8, s’était fait annuler et qu’il n’y aurait pas de 3e saison, qui crois-tu que j’avais envie d’appeler pour protester?

J’ai encore le goût de mentionner ton nom dans certains commentaires, sur Facebook, parce que je sais à quel point ça te ferait rire.

Halsey a sorti son album il n’y a pas longtemps et j’aurais vraiment aimé t’en parler parce qu’il est quand même bon.

Lorde, depuis notre froid, a sorti deux chansons : (Perfect Places et Sober) et son album est sorti aujourd’hui… On s’était dit qu’on l’écouterait ensemble. T’en souviens-tu?

Probablement, parce que des trucs comme ça, ça ne s’efface pas comme on efface un tableau noir. Ça reste gravé dans nos têtes et, d’une façon, je crois que c’est ça qui rend le tout un peu plus douloureux.

J’arrive tellement pas à réaliser que tous ces plans qu’on avait faits pour l’été ne se concrétiseront pas, que je m’accroche à des idées, à des instants et à des souvenirs.

Mais la vérité, c’est juste que je m’ennuie vraiment beaucoup de toi, mon meilleur ami. Tu me manques. Voilà, c’est dit (comme si c’était pas assez clair). J’espère vraiment que tu vas lire ce texte et que tu vas me contacter.

Mais, encore là, ce ne sont que des espoirs. Es-tu encore intéressé par ce que je fais ou bien as-tu complètement mis fin à tout ce qui restait de notre amitié?

Si je ne peux pas changer les choses concernant cette amitié, j’en retiens principalement que c’est crucial d’entretenir les relations qu’on a avec nos amis.

Ça peut sembler évident pour certains et, probablement qu’avant ce faux pas, ça aurait été évident pour moi aussi. Mais la vérité, c’est qu’on ne réalise pas à quel point c’est facile de briser une amitié. Même les plus fortes ou les plus anciennes demeurent fragiles.

Tu fais un faux pas d’une certaine magnitude et, hop, c’est fini.

Fait que, à toi, je m’excuse, encore une fois. Si tu as envie de m’écrire pour qu’on en parle, please, fais-le.

Pis, à vous, prenez soin de vos amis. Sérieux. Dites-leur que vous les aimez, que vous tenez à eux pis laissez jamais rien briser votre amitié.

Surtout, faites pas les cons avec ces relations et réalisez à quel point ce sont des choses précieuses qui nous sont confiées.

One thought on “Ces amitiés que l’on brise

  1. Ça aura pris 1 an avant qu’elle revienne vers moi, après ma bévue. Maintes excuses plus tard, j’avais peur de ne pas m’être assez excusé, quand finalement on est allées manger.
    Des fois, ça prend plus de temps à processer, digérer, malgré toutes les excuses qu’on fait.
    Le temps souvent fait les choses.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© La Fabrique Crépue. 2019. Tous droits réservés
Une réalisation de