Menu

À la découverte du vin orange

Au cours de la dernière année, j’ai découvert l’existence d’un vin ni rouge ni blanc : le vin orange! J’ai grandement apprécié mon expérience les quelques fois où j’y ai gouté et j’aimerais partager avec vous cette découverte. Attelez vos papilles, car les vins orange sont très funky! Voici un petit aperçu de ce qui les caractérise.

Le vin orange est produit à partir de moûts de raisins blancs qui ont macéré avec leur peau. La méthode est appelée macération pelliculaire prolongée. Le vin orange est donc vinifié, un peu comme le vin rouge, mais avec des cépages blancs. Il en ressort un vin texturé aux arômes évolués. Thé fermenté, abricot sec, lavande, rose séchée, hydromel, agrumes, réglisse, pollen, pain d’épices et zeste d’orange sont quelques-uns des arômes qui déterminent le caractère de ce vin. Si vous êtes curieux et aimez découvrir de nouvelles saveurs, osez l’expérience! Vous verrez que les vins orange ne ressemblent à rien de ce que vous avez goûté. C’est ultra intéressant! Il faut s’attendre à un vin plus acide et astringent mais tout de même balancé lorsque bien réussi. Regardez sa robe trouble, mais d’une couleur étonnante.

Cependant, il vous faudra probablement chercher un peu pour en dénicher une petite bouteille. Malgré le fait qu’ils gagnent en popularité depuis quelques années, les vins orange ne restent pas longtemps dans les rayons de la SAQ. J’ai fait mes petites recherches et j’ai découvert que le Radikon Ribolla Gialla, un vin orange italien fait de ribolla gialla à 100%, était disponible dans quelques SAQ de la région de Montréal pour le moment. Ce cépage étant moins connu et rarement utilisé comme l’unique cépage d’un vin, j’ai très hâte d’y goûter et de découvrir ses subtilités.

Ce qui est intéressant avec le vin orange, c’est qu’il s’accorde à merveille avec les mets italiens, même ceux dans lesquels la sauce tomate est à l’honneur. Agencé à des champignons, il fera également un malheur.

Bien qu’il soit possible de mettre la main sur une de ces bouteilles à la Société des alcools du Québec, il y a davantage de possibilités de louper sa chance que d’en trouver. La solution? Se tourner vers les bars à vin. Le vin orange se faufile très souvent dans la carte du sommelier dans les établissements où les vins d’importation privée ont une place privilégiée. À Montréal, vous en trouverez sans aucun doute dans plusieurs restaurants. Il suffit de bien regarder la carte, car il n’est pas rare qu’il se dissimule dans la liste des blancs. Si vous désirez en goûter lors d’un souper au restaurant, voici quelques adresses : le Joe Beef, le Lawrence, Le Filet, le Liverpool House, le Nora Gray, le Pastaga, le Pullman, La Salle à Manger, le Henrietta, le Ludger, le Blumenthal, la Magdalena et il en existe bien d’autres!

Ici, un Penedès dégusté au bar Henrietta sur Laurier Ouest :

Pour célébrer l’été qui arrive finalement, les vins orange seront parfaits. Bonne dégustation!

À ceux qui y ont déjà goûté, comment avez-vous trouvé?

Source

2 thoughts on “À la découverte du vin orange

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© La Fabrique Crépue. 2020. Tous droits réservés
Conception de site web - Effet Monstre